Want to see
3D Magical Play (OAV)
Ace o Nerae! (TV)
Afro Samurai (TV)
Ah! My Goddess: Flights of Fancy (TV)
Ai Yori Aoshi (TV)
Akane Iro ni Somaru Saka Hardcore (OAV)
Amaenaide yo!! Katsu!! (TV)
Amazing Nurse Nanako (TV)
Amazing Nuts! (OAV)
Appleseed: Ex Machina (movie)
Arashi no Yoru ni (movie)
Aria - The Natural (TV)
Aria the Animation (TV)
Aria the Origination (TV)
Aria the OVA ~Arietta~
Arjuna (TV)
Ashita no Nadja (TV)
Ayumayu Theater (ONA)
BALDR FORCE EXE Resolution (OAV)
Battle Angel (live-action movie)
Bincho-tan (TV)
Bincho-tan Jishu Seisaku Movie - Aozora ni Wasure Mono (OAV)
Bludgeoning Angel Dokuro-chan (TV)
Bokurano (TV)
Bokusatsu Tenshi Dokuro-chan Second (OAV)
Bottle Fairy (TV)
Brave Story (movie)
Cat Soup (OAV)
(Le) Chevalier D'Eon (TV)
City Hunter (TV)
City Hunter '91 (TV)
City Hunter 2 (TV)
City Hunter 3 (TV)
City Hunter: Million Dollar Conspiracy (OAV)
City Hunter: The Motion Picture (special)
Clamp School (TV)
Clannad After Story (TV)
Code Geass: Lelouch of the Rebellion (TV)
Code Geass: Lelouch of the Rebellion R2 (TV)
Colorful (TV)
Demashitaa! Powerpuff Girls Z (TV)
Dennō Coil (TV)
Di Gi Charat (TV)
Dinosaur King (TV)
Disgaea (TV)
DNA² (OAV)
ef: a tale of melodies (TV)
Elemental Gelade (TV)
Eureka Seven (TV)
Evangelion: 1.0 You Are (Not) Alone (movie)
Fafner (TV)
Figure 17 (TV)
Final Approach (TV)
Final Fantasy: Unlimited (TV)
Flag (ONA)
Four Day Weekend (OAV)
Full Metal Panic? Fumoffu (TV)
Fullmetal Alchemist: Brotherhood (TV)
Futari wa Pretty Cure Max Heart (TV)
Galerians (OAV)
Gate Keepers (TV)
Gauche the Cellist (movie)
Genshiken (TV)
Genshiken (OAV)
Genshiken 2 (TV)
Getsumen to Heiki Mina (TV)
Ghost Hunt (TV)
Ghost in the Shell: Stand Alone Complex - Individual Eleven (OAV)
Ghost in the Shell: Stand Alone Complex - The Laughing Man (OAV)
Ginban Kaleidoscope (TV)
Girl's High (TV)
(The) Gokusen (TV)
Gravitation (TV)
Green Green (TV)
Gun Frontier (TV)
Gunbuster (OAV)
Gunbuster 2: Diebuster (OAV)
Gunbuster vs Diebuster Aim for the Top! The GATTAI!! Movie
Gunslinger Girl: Il Teatrino (TV)
Gurren Lagann (TV)
Gurren Lagann the Movie –Childhood's End-
.hack//Legend Of The Twilight (TV)
Happy Lesson (TV)
Hayate the Combat Butler (TV)
Hell Girl (TV)
Hellsing Ultimate (OAV)
Hidamari Sketch (TV)
Hidamari Sketch (special)
Hidamari Sketch × 365 (TV)
Highschool! Kimengumi (TV)
Higurashi no Naku Koroni Gaiden Nekogoroshi-hen (OAV)
Higurashi no Naku Koroni Kai (TV)
Hime-chan's Ribbon (TV)
Hitohira (TV)
Honey and Clover (TV)
Honey and Clover II (TV)
Howl's Moving Castle (movie)
Hyakko (TV)
Ichigo Mashimaro (OAV)
Ie Naki Ko Remi (TV)
Initial D (TV)
Initial D: Battle Stage (OAV)
Initial D: Battle Stage 2 (OAV)
Initial D: Extra Stage (OAV)
Initial D: Fourth Stage (TV)
Jungle Emperor Leo (movie 1997)
Junkers Come Here (movie)
Kagihime Monogatari - Eikyuu Alice Rondo (TV)
Kamichu! (TV)
Kamisama Kazoku (TV)
Kannagi: Crazy Shrine Maidens (TV)
Kanokon: The Girl Who Cried Fox (TV)
Kanon (TV 1/2002)
Kanon (TV 2/2006)
Kanon Kazahana (special)
Karas (OAV)
Katri, Girl of the Meadows (TV)
Kenko Zenrakei Suieibu Umisho (TV)
Key the Metal Idol (OAV)
Kimagure Orange Road (TV)
Kimagure Orange Road (OAV)
Kimagure Orange Road: Summer's Beginning (movie)
Kimagure Orange Road: The Movie
Kimi ga Aruji de Shitsuji ga Ore de (TV)
Kimikiss pure rouge (TV)
Koi Kaze (TV)
Kurokami The Animation (TV)
Kyatto-Ninden Teyandee (TV)
Kyo no Gononi (OAV)
Kyo no Gononi (TV)
Kyōran Kazoku Nikki (TV)
Lamune (TV)
Legend of the Forest (movie)
Lucky Star OVA
Lupin III: The Castle of Cagliostro (movie)
Maburaho (TV)
Magical Play (ONA)
Magical Shopping Arcade Abenobashi (TV)
Magical Witch Punie-chan (OAV)
Mahō Sensei Negima!: Shiroki Tsubasa Ala Alba (OAV)
Mahoraba ~Heartful days~ (TV)
Mahōtsukai Sally (TV 2/1989)
Maison Ikkoku (TV)
MAPS (OAV 1994)
Marmalade Boy (TV)
Marmalade Boy Movie
Medabots (TV)
Medarot Damashii (TV)
Megumi (ONA)
(The) Melancholy of Haruhi Suzumiya (TV)
Memories (movie)
Mezzo Forte (OAV)
(Les) Misérables - Shōjo Cosette (TV)
Mobile Suit Zeta Gundam: A New Translation (movies)
Mouse (TV)
My Bride is a Mermaid (TV)
My Santa (OAV)
My-Otome 0~S.ifr~ (OAV)
Mythical Detective Loki Ragnarok (TV)
Nagagutsu o Haita Neko 80 Nichikan Sekai Isshū (movie)
Nagagutsu Sanjūshi (movie)
Nagasarete Airantou (TV)
Najica Blitz Tactics (TV)
Nausicaä of the Valley of the Wind (movie)
Negima! Magister Negi Magi (live-action TV drama)
Neko no Shūkai (special)
Nekojiru Gekijō (TV)
Nerima Daikon Brothers (TV)
NieA_7 (TV)
Night Wizard The Animation (TV)
Nishi no Yoki Majo - Astraea Testament (TV)
Nobody's Boy Remi (TV)
Nogizaka Haruka no Himitsu (TV)
Noir (TV)
Noiseman Sound Insect (movie)
Now and Then, Here and There (TV)
Ojamajo Doremi (TV)
Oku-sama wa Joshi Kōsei (TV)
Oseam (Korean movie)
Otaku no Video (OAV)
Otogi Zoshi (TV)
Outlaw Star (TV)
Pani Poni Dash! (TV)
Paranoia Agent (TV)
(The) Perrine Story (TV)
Persona -trinity soul- (TV)
(The) Place Promised in Our Early Days (movie)
Polyphonica (TV)
(Le) Portrait de Petit Cossette (special)
(Le) Portrait de Petite Cossette (OAV)
Potemayo (TV)
Princess Arete (movie)
Princess Tutu (TV)
Project Blue Earth SOS (TV)
Psychic Academy (ONA)
Pumpkin Scissors (TV)
R.O.D -The TV-
Record of Lodoss War (OAV)
Renkin 3-kyuu Magical? Pokahn (TV)
Rental Magica (TV)
Rizelmine (TV)
Robot Carnival (OAV)
Rosario + Vampire Capu2 (TV)
Rozen Maiden: Detective Kun-Kun (special)
Rozen Maiden: Träumend (TV)
Rumbling Hearts (TV)
Rurouni Kenshin (TV)
S-CRY-ed (TV)
S.A (TV)
SaiKano (TV)
Sakura Taisen: Ecole de Paris (OAV)
Sakura Taisen: Le Nouveau Paris (OAV)
Sakura Taisen: New York NY. (OAV)
Sakura Taisen: Sumire (OAV)
Sakura Wars 2 (OAV)
Sakura Wars: The Movie
Samurai Champloo (TV)
Samurai Girl Real Bout High School (TV)
Sasami: Magical Girls Club (TV)
Save Me! Lollipop (TV)
School Days (TV)
School Rumble (TV)
Sgt. Frog (TV)
Shakugan no Shana (TV)
She and Her Cat (OAV)
Shigofumi - Letters from the Departed (TV)
Shownoid Makoto-chan (OAV)
Shugo Chara! (TV)
Shugo Chara!! Doki— (TV)
Sketchbook ~full color'S~ (TV)
Sky Blue (Korean movie)
Sky Girls (TV)
Soul Eater (TV)
Speed Grapher (TV)
Spice and Wolf (TV)
Stellvia (TV)
Strawberry Panic! (TV)
Street Fighter Alpha: Generations (OAV)
Strike Witches (OAV)
Strike Witches (TV)
Suicide Club (live-action movie)
Suzuka (TV)
T.A.T.u. Paragate (movie)
Tales of Symphonia the Animation (OAV)
TANK S.W.A.T. 01 (OAV)
Tenchi in Tokyo (TV)
Tenjho Tenge (TV)
Tenshi na Konamaiki (TV)
(The) Third: The Girl with the Blue Eye (TV)
Thundercats (U.S. TV)
Time of Eve (ONA)
To Heart (TV)
To Love-Ru (TV)
Tokyo Babylon (OAV)
Tokyo Babylon 2 (OAV)
Tokyo Majin (TV)
Tokyo Majin Gakuen Kenpucho: Tou 2nd Act (TV)
Tokyo Underground (TV)
Tona-Gura! (TV)
(The) Tower of Druaga: The Aegis of Uruk (TV)
A Tree of Palme (movie)
True Love Story (OAV)
Tweeny Witches (TV)
Ultimate Girls (TV)
Uta∽Kata (TV)
Venus to Mamoru (TV)
Video Girl Ai (OAV)
Voices of a Distant Star (OAV)
Welcome to Pia Carrot (OAV)
Welcome to THE SPACE SHOW (movie)
When They Cry - Higurashi (TV)
Wind: A Breath of Heart (TV)
(The) World of Narue (TV)
xxxHOLiC (TV)
Yawara! A Fashionable Judo Girl (TV)
Yawaraka Sangokushi Tsukisase!! Ryofuko-chan (OAV)
Yume no Hoshi no Button Nose (TV)

Seen some
Akane Iro ni Somaru Saka (TV)

Seen all Rating Comment
Aa Megami-sama: Tatakau Tsubasa (special) Excellent Qu'est-ce que serait un anniversaire sans le cadeau surprise qui va avec. Rien ! et c'est la raison pour laquelle pour les 20 ans de son manga fétiche, Kousuke Fujishima a fait plaisir à ses nombreux fans en adaptant une sympathique histoire. Cependant, on peut dire que rien n'a changé, du fond jusqu'à la forme, on garde les mêmes studios d'animations et les doubleurs (tant mieux me dirait vous!). L'histoire est assez intéressante, l'occasion en l'espace de deux épisodes de se faire une nouvelle amie, de lui apprendre à sourire et de se battre à ses côtés.
On adore la beauté fatale de Belldandy version démone dont l'apparition est malheureusement trop courte, car elle reprend ses esprits deux minutes après.
Le comique version "Ah ! My Goddess TV" est bien présent aussi et cela fera bien plaisir à toutes les personnes ayant des idées un tant soit peu perverses dans la tête.
Voilà, bonne pioche.
Ah! My Goddess (TV) Masterpiece Ah!My goddess, c'est la SERIE sentimentale à ne pas rater. Cette remasterisation des anciens OAV "Oh My Goddess" de 1992 sont plutôt réussis et utilise les nouvelles technologies de l'animation (la 3D est très propre).
Ah! My Goddess: The Movie Masterpiece Ce Film est la suite continuelle de la série. Il est plutôt réussi et sa trame est bien menée sauf que cela reste un peu dur à la compréhension, mais comme les japonnais aiment bien les complications, c'est mieux comme cela.
Air (movie) Masterpiece Un Véritable chef-d'oeuvre dans tous les sens du terme. C'est léger et tellement triste à la fois. Même un fana de shonen ultra-violent verserai une larme à la fin du film.
Akira (movie) Very good Akira est un film qu'il faut avoir dans sa vidéothèque. Une Bonne raison : Son scénario. Ce film est une véritable dénonciation de la société contemporaine plongée dans un cauchemar post-apocalyptique et où les jeunes mène la barque vers un monde nouveau. Captivant même si l'anime date un peu.
(The) Animatrix (OAV) Excellent Animatrix c'est comme la bible des Otakus que nous sommes, la genèse de l'animation, un gros mélange des genres en somme et comme tout mélange des genres il y a du bon et du moins bon.
  • Y'a bon :
    • Beyond : Niveau Technique d'animation et design, y'a pas à dire, c'est très réussi .
    • Detective Story : Le noir et blanc est très stylé et l'histoire est captivante.
    • Kid's Story : Un de mes épisodes préférés, très stylé et surtout très rythmé.
    • Second Renaissance : Un documentaire bien foutu sur tout ce qui s'est passé avant les films de Matrix, si vous n'aimez pas les documentaires, passé votre chemin ou plutôt efforcez-vous de regarder jusqu'à bout, c'est très intéressant.
    • World Record : un épisode très intéressant point de vue technique et chara-design, avec une histoire qui tient la route et qui fait flippé ^^.
  • Y'a Moins Bon :
    • Matriculed : Je n'ai pas compris l'histoire *_* .
    • Program : Argh, tout un programme ! Episode pas si mauvais que ça, mais vu que je n'aime pas le style.
    • The Final Flight of the Osiris : Je ne peux pas avoir d'opinion, j'ai toujours zappé cet épisode lol
Résultat : 5 contre 3 finalement c'est pas mal comme anime.
Blood: The Last Vampire (movie) Excellent Violent à souhait, cette adaptation de Blood est réussie, bien qu'un peu court (mais en même temps les films d'animation japonais sont très courts), on reste figée par la qualité d'image et un scénario, du Béton !
Boku wa Imōto ni Koi o Suru: Secret Sweethearts - Kono Koi wa Himitsu (OAV) Excellent Petite Surprise ! Cette anime m'a bien plu, on y parle d'un sujet qui semble être tabou, mais que l'on dévoile au petit jour d'une façon très théâtral. Cette série reste très belle et elle se place dans la lignée de son fameux cousin "Koi Kazé".
Cardcaptor Sakura Movie 2: The Sealed Card Masterpiece Pour moi, le meilleur film de Card Captor Sakura, certes le doublage reste très enfantin dans l'ensemble, mais on apprécie que ce soit le même qu'au début de la série. Techniquement, il est plus réussi que son prédécesseur.
Cardcaptor Sakura: The Movie Excellent Card Captor Sakura reste une bonne série des CLAMP et ses films n'échappe pas à la règle. Ici le scénario est réellement bien menée [Pour une fois, on a vraiment l'impression d'assister à un véritable film].Sans oublier les effets spéciaux et les plans qui restent agréable pour l'époque.
(The) Cat Returns (movie) Masterpiece Un film qui passe comme une lettre à la poste tant par sa légèreté et sa grande maturité.
Pourtant, une tonne de question trotte dans ma tête "Est-ce le meilleur Miyazaki ?, Mérite t-il sont masterpiece ? ..."
En tout cas pour moi pas de doute, c'est mon préféré, car c'est le seul où on retrouve la magie dont seul Miyazaki a le secret.
A regarder !
Chrono Crusade (TV) Excellent Chrno Crusade est une excellente série, voire un chef d'oeuvre dans la mesure où cela est bien le premier anime à traiter de sujets plus ou moins complexes comme les stigmates, les réunions satanismes, les démons. Des sujets que nous, croyant ou pas, nous dépasse complètement, mais qui deviennent tout de suite compréhensible grâce à une bonne explication de la part des personnages, à leur plein gré cela va sans dire.
Les personnages principaux sont vraiment attachant et possèdent des caractères propre et profondément humain. Même si cela ne le parait pas, Chrno Crusade touche a tous les sentiments (haine, amour, humour) tout en dosant parfaitement cela.
L'ennemi principal "Aion" fait office de méchant charismatique parfait, car il possède tous les défauts (il est séduisant, beau et surtout très agaçant), on reste parfaitement de marbre dans sa qualité pour contrôler les gens et détruire l'ordre qui règne sur la terre.
Le pacte Humain-Démon avec bien sûr "compte à rebours - Mort à la clé" n'est pas forcément nouveau, mais quand ce démon est un jeune "sourisot" incapable de faire de mal à une mouche (sauf en cas de transformation), on se dit voilà une idée quel est bonne. Chaque Episode nous approche un peu plus d'une mort certaine de l'héroïne et chrono n'en souffre encore plus.
Parlons maintenant de la fin de l'anime qui est sans suprise, mais pas désagréable dans la mesure où le destin de la jeune soeur était funeste, mais ce que je trouve génialissime c'est qu'elle n'y va pas seul. Pratiquement tous les personnages ayant un rôle important dans cet anime part la tête haute, bien conscient d'avoir fait tout ce qui était en leur pouvoir pour sauver le monde de la dévastation mise en place par Aion. Mais disons que la dernière image de Cronos et Rosseta fait mal au coeur (Je vais arrêter de me contredire, sur ce coup, les scénaristes ont vraiment fait ce qu'il fallait). Le message à la fin m'a fait rire dans la mesure où ils nous mettent vraiment dans le doute ... Mais!? Non! C'est pas possible, ce n'est pas Aion qui aurait essayé de tuer le Pape Jean Paul II en mai 81 ??? ça reste un mystère ^^'.

Vous allez me dire : "ben c'est bien alors, pourquoi t'a pas mis Masterpiece comme note ?" et c'est là que je vous réponds "Peut-être pour l'anime en lui-même, mais très certainement pas pour la version française".

En effet, Umedia à l'origine de nombreux doublage chez Manga Distribution nous livre malgré nous un ensemble très très très bâclé.
Même si les personnages principaux sont certainement les voix les plus agréables à entendre dans la série (cela vient peut-être du fait que l'on s'y habitue et qu'on ne fait même plus attention a leur prestation), les voix secondaires sont ainsi dire désagréable car non maîtrisés ou ne collant pas tout à fait au caractère des personnages.
Les acteurs ne prennent même leur rôle à coeur et ainsi donc certaines intonations présentes dans le doublage japonais ne paraissent plus dans la version française. Pour couronner le tout, on peut remarquer un manque cruel d'effet sonores comme des explosions ou des bruits de pas, présent pourtant dans la piste originale japonaise.
Sinon une bonne chose de cette version française est très certainement ces génériques, les meilleurs que l'on à pu entendre des Shuddan Star et chantée par une voix d'ange : Severine Nells.
Voilà ce que l'on peut dire la version française, surement un passage à vide de la part du studio UMedia qui nous a pourtant proposé des doublages de qualité disons ... acceptable.

Pour conclure, disons que si ça ne tener qu'à moi, le MasterPiece serait une note clairement pour cette excellente réalisation du studio Gonzo qui, il faut l'admettre, date maintenant un peu, mais qui reste un must en matière de série relatant de près ou de loin de situation bizarre enregistré par le Vatican.
City Hunter: The Secret Service (special) Excellent Un Homme, Une Femme, Une Enigme a résoudre, pas de doute, Nicky Larson n'est pas loin. Ce Film Spécial reste un must avec de l'humour parfois décalé, du sexe, de la baston et du sexe... . A Conseiller !
CLAMP in Wonderland (OAV) Very good Premier voyage au pays de CLAMP, même si le style animé année 80 n'est pas du fort de tout le monde (ni même du miens) on apprécie l'effort d'avoir mise en scène les toutes premières séries qui ont fait la renommée du collectif.
CLAMP in Wonderland 2 (OAV) Excellent Voilà un clip sympa, bien mise en scène, digne d'un amv. CLAMP nous gâte avec cette vidéo de 5 min qui regroupe pas loin de 80 personnages des séries les plus prestigieuses de ce groupe de mangaka.
DearS (TV) Excellent Une série loufoque des Peach-pit qui reste un peu moins intéressante que sa sœur "Rozen Maiden" néanmoins au niveau du scénario, on peut dire que cela est réellement original car on retrouve une histoire pour les moins original avec des personnages qui ne sortes pas de l'ordinaire. A Essayer pour les gens qui aime les Comédies
DNA² (TV) Excellent DNA² est une série comique à l'instar des Love Hina et Ah! My Goddess. L'histoire reste un peu fébrile, mais on s'attache quand même au personnage de qui arrache le coeur Junta Momonari des 4 filles qui arrivent à séduire. C'est drôle et rafraîchissant !
Elfen Lied (OAV) Excellent Même s'il ne s'agit qu'un épisode bonus continuelle à la série (se plaçant entre les épisodes 10 & 11) cela permet de savoir pas mal de choses sur le passé de Lucy très tourmenté et triste. En complément de la série sans être complètement indispensable.
Escaflowne: The Movie Masterpiece Une adaptation sur Grand-écran de "Vision d'escaflowne" réussi avec un scénario qui ressemble de près ou de loin à l'histoire originale dans ces lignes directrice. Au Niveau de l'image, c'est très beau et moderne. A essayer en Complément de la série.
Final Fantasy VII: Advent Children (movie) Excellent Une adaptation de Final Fantasy décevante d'après moi, certes les phases de combats sont très rythmés et intéressante, mais le reste est très basique et pas assez original. A noter aussi que le doublage ce révélé pour le moins médiocre, dommage. Pour les Fans de FF seulement !
Final Fantasy: The Spirits Within (US CG movie) Excellent Une adaptation américaine de la grande série de Square Enix pour le moins réussi, avec un grand mélange des techniques et des genres. L'image reste très belle grâce à la "motion capture" et le scénario est très intéressant (bien qu'ayant un rapport très éloigné avec la véritable histoire de FF). Ce qui ma le plus intrigué c'est les génériques, en Opening on a L'arc~en~ciel et en Ending une chanson de Lara Fabian (cela confirme le mélanges des genres, mais dans un autre domaine). A recommander a tous les mordus du genre.
Fullmetal Alchemist (TV) Masterpiece A Moins d'avoir passé les six dernières années dans une station orbitale, impossible d'être passé à côté du phénomène FullMetal Alchemist. Véritable "Dragon Ball Z des temps modernes", le scénario est complexe, mais reste compréhensible si on fait marcher ses méninges et la qualité de l'image et des Effets spéciaux est digne d'une vrai série.
VOUS DEVEZ L'AVOIR DANS VOTRE VIDEOTHEQUE
Fullmetal Alchemist: Chibi Party (OAV) Masterpiece Un très bon OAV Bonus de la série, avec des personnages en SD et Haut en Couleur. On prend du plaisir dans ce mini épisode de 11 minutes.
Fullmetal Alchemist: Kids (OAV) Excellent Bonus un peu moins intéressant que les autres, il donne quand même quelques clins d'œil amusant à la série et aussi la vie d'Edward Elric dans notre monde.
Fullmetal Alchemist: Seven Homunculi VS State Alchemists (OAV) Masterpiece Vous avez envie de vous prendre pour un grand alchimiste d'état comme Edward Elric, cet épisode est pour vous. Partez avec la brigade à la recherche des homonculus.
Fullmetal Alchemist: The Movie - Conqueror of Shamballa Masterpiece Le film qui FINIE la série, il est très bien réalisée et ses effets spéciaux sont très impressionnant. La trame narrative suit bien avec celui de l'anime. On s'ennuie rarement avec un bon anime comme Fullmetal Alchemist. à regarder en complément de la série.
Futakoi Alternative (TV) Masterpiece Attention, fidèle de Futakoi, cette série n'est pas une suite et c'est d'ailleurs pour cela que le "mot alternative" vient clairement s'ajouter au titre, car le but d'UfoTable, bon studio à l'origine de Gakuen Utopia Manabi Straight est de nous livrer une comédie sentimentale orientée action avec quelques panty par-ci par-la. On se concentre uniquement sur une seule et unique paire de jumelles (alors que le premier opus en compté 2).

Le personnage principal, véritable pilier de l'histoire est un peu plus dynamique et plus mur que dans la première série. Il jouera donc en plus de son rôle de détective aux méthodes suspecte au gentil "oni-chan" avec les deux jumelles qui ne demandent que de l'affection et de l'amour...euh fraternel, oui ^^'. Ce qui m'a plu également dans ce personnage est très certainement sa grande maturité et le fait que celui n'est pas perdu dans ses pensées comme le faisait celui de la série précédente (ça devenait vraiment agaçant à la longue).
Les jumelles ont également leurs propres personnalité entre sara qui est très impulsive et exprime haut et fort ce qu'elle pense et Souju qui est une fille très posé. Tous les différencies, mais le rôle de cette série est aussi de montrer que malgré les différences de caractères et les ressemblances physiques, elle partage le même coeur (au c'est beau ce que je viens de dire :) ) et que la séparation les affecte très durement (c'est un phénomène véridique, j'ai vu assez de forum de discussion qui relaté de ceci pour savoir que c'est vrai).
Les autres personnages, directement tiré d'un cross over avec la série précédente (tout comme la licence My HIME - My Otome) possèdent donc des personnalités différentes, pas forcément en adéquation avec ce que l'on peut attendre, mais qui fait plaisir à revoir, surtout quand celle-ci sont en pleine forme.

Passons donc à l'histoire qui par sur les chapeaux de roux pour tomber quelques épisodes plus loin dans un sentiment de sérieux et de situations oppressantes, on a presque envie de pleurer avec eux tellement que c'est beau. Mais attention, même si la partie sentimentale est réussi, la partie action est pour le moins "confuse",

Niveau animation, Cela reste très agréable notamment dans l'intégration de la 3D et des effets spéciaux. Le chara design est très sympa, pratiquement le même que la première série. Les personnages Hariyami Nishimori & Kinoshita Hinokichi de nous fait sans doute rappeler les personnages de murdok et de Russels Hobbs du Groupe virtuel anglais Gorillaz crée par le designer Jamie Hewlett.
Un des petit plus d'UfoTable en matière d'ending, c'est la réalisation des personnages en pâte-à-modeler, un style qui peut plaire a certain, mais peut aussi en irrité d'autre. Cependant, ce n'est pas à blâmer étant donné le travail fourni pour la réalisation de ce genre d'animation.

La Bande Son composée de belle musique qui colle parfaitement à toutes les situations rencontrées dans cette anime reste cependant assez discrète et apparait seulement dans les situations importantes. L'opening très énergique et l'ending très mou annonce donc le choc des styles.

La fin de cette série, qui s'étale sur deux épisodes, part tout comme l'épisode 1, dans de l'action de type "je marche sur un missile pour pouvoir buter le boss final", c'est marrant, mais ce n'est pas très sérieux, d'ailleur on se demande sur quel pied dansé vu que cette série aura été la démonstration de trois mise en scène : action, série, humour. La Vrai fin est pour moi celle après l'incident d'Allemagne, qui reprend comme ci rien ne s'avait passé, avec nos jumelles souriante, tourbillonnant dans une pluie de cerisier, une belle image qui donne la pêche (malgré l'intéro de math le lendemain).

Voilà, en clair pour résumer une série peut être un peu plus adulte que sa cousine lointaine, qui ne ravira peut-être pas les fans de futakoi vu sa totale différence avec celle-ci, mais qui saurait, je l'espère les faire, ne serais-ce qu'une seconde, les faire rire aux larmes ou les faire pleurer de tout leur être. Il est clair que le choc est traumatisant, mais c'est l'occasion de faire connaissance avec un style disons "expérimentale".
Ghost in the Shell (movie) Very good Ce film reste un peu bâclé dans l'ensemble mais n'en reste pas moins intéressant, surtout dans ce qui est de l'intrigue principale bien menée dans l'ensemble. à essayer !
Ghost in the Shell 2: Innocence (movie) Masterpiece Innocence c'est pour moi la meilleure adaptation de GITS (n'ayant pas encore vu la série), l'intrigue est tellement complexe que l'on prend goût à l'histoire et les images sont très réussies avec un soucis du détail incroyable et un chara desing réussi.
Ghost in the Shell: Stand Alone Complex: Solid State Society (movie) Masterpiece Ghost in the Shell - Stand Alone Complex: Solid State Society est l'un des films les plus réussis de la série, du grand spectacle. L'histoire est très complexe et complète comme aux habitudes de cette série, ce qui m'a le plus intrigué c'est que la fin de ce film ressemble vaguement au premier film de GITS, le major Kusanagi rentre en contact avec l'hacker en question au péril de sa vie. Niveau Qualité d'animation, il n'y a rien à dire tellement production IG s'est amusée à créer des effets tellement impressionnant, on se croirait dans un vrai film d'action. Pour finir cette critique, je tiens a félicité Origa pour son magnifique Ending, il y a pas à dire, le russe est vraiment une langue magnifique.
Voilà, a mater de préférence après avoir vu la série Stand Alone Complex
(The) Girl Who Leapt Through Time (movie) Masterpiece Time Wait for no one, cette phrase annonce clairement la couleur, l'un des meilleurs films d'animation que j'ai pu voir récemment, dommage qu'Eurozoom n'édite que dans des salles très ciblé en France car j'aurais été comblé de le voir au cinéma. Point de vue technique, cette anime reste très soft et le design est très sympathique. Côté histoire, c'est original drôle et touchant, comme quoi l'amour donne des ailes. Petit détail amusant, j'avais eu du mal à reconnaitre la voix d'Hélène Bizot ^^.
Golden Boy (OAV) Masterpiece Golden Boy, c'est une véritable leçon de savoir vivre donné par un héros hors du commun. La série n'est pas toute jeune mais l'humour est tellement déjanté que l'on s'efforce à le regarder jusqu'au bout. Surtout que cela reste très pédagogique, car on apprend beaucoup de choses et pas que sur les filles ^^.
GTO: Great Teacher Onizuka (TV) Masterpiece Vous avez bien dit GTO ... Cette série a bien fait tourner des têtes quand cela passait sur Canal+. Scénario en Béton, Héros déjanté, Humour décadent et Violence ... Voici la recette d'un anime réussi. Il est impossible de ne pas l'avoir dans sa vidéothèque, non, impossible.
Hanaukyo Maid Team: La Verite (TV) Excellent Deuxième adaptation du célèbre manga de Morishige. Un design rafraîchissant et travaillé, un scénario qui colle avec l'histoire originale et un Benoît du Pac totalement déjanté. A regardé absolument !
Hanaukyo Maid-tai (TV) Very good Première adaptation du manga de Morishige. Cette série reste très courte (12x10min) et l'histoire s'éloigne peu à peu de celle du manga. Mais l'humour est quand même au rendez-vous et n'est-ce pas cela qui fait une série. à voir !
Hanaukyo Maid-tai OAV Excellent Si la série a été dans l'ensemble bâclé, ces oav de même durée sont tellement drôles que l'on pardonne certaines erreurs d'interprétation du scénario fait par le réalisateur. En Grand Nouveauté, la 3D pré-calculer fait sont apparition dans ces OAV.
Hoshizora Kiseki (ONA) Good Dans les séries modernes, il y a les crèmes de la crème comme Naruto ou Bleach et les animes de seconds niveaux comme cette anime, l'animation est d'une qualité irréprochable, avec un chara design qui tient la route. Par contre, l'histoire est confus (je pense que c'est surtout dû l'heure tardive), on se demande également comment l'héroïne arrive en l'espace de 30 minutes (d'anime) à trouver un petit ami différent des autres humains. Si c'est pas merveilleux tout ça.
Je propose également un carton rouge à toute la partie "son" de l'anime : les effets sonores sont quasiment inexistant et les doubleurs manquent de tonus (on a peu d'exclamation au moment où cela est nécessaire).
Voilà anime moyen que l'on retiendra que pour sa qualité d'animation.
Hotori - Tada Saiwai o Koinegau (special) Very good Voilà un anime original, traitant d'un sujet encore inexploité. L'histoire de cette anime est très bien construite, comme quoi d'une part Alzheimer ne touche pas que les personnes âgées (et ce n'est pas forcément beau à voir) et d'autre part, qui est impossible d'obliger un robot à prendre une personnalité autre que la sienne. La fin reste un peu légère quoi que réaliste si on se place à l'époque où se situe l'histoire.
Cette anime souffre d'une animation trop plate malgré un chara design réussie.
Voilà, à essayer !
Ikki Tousen (TV) Excellent Des lycéens super-sexy, de la violence à tous les coins du lycée... c'est sûr, Ikki Tousen est bien une série moderne, avec un scénario qui n'est pas sans rappeler celui de Oh!Great dans Tenjo Tenge [Enfer & Paradis], et un design très fluide. à conseiller pour ceux qui sont un peu pervers dans l'âme ou fan d'anime de Baston.
Initial D: Third Stage (movie) Excellent Initial D est une série intéressante et qui perdure dans le temps, l'idée d'un film n'était pas à exclure et comme tous les films qui suivent une série, ceux-ci sont de très bonnes qualités, avec une animation très soigné, mais un character design qui donne une impression de "vieillot". L'histoire est vraiment intéressante, avec une partie romantique vraiment maîtrisée (Takumi, bourreaux des coeurs) mais qui s'éloigne du scénario qui a été prévu au début du film, on assiste tout au plus à une série de duel "drift" dans un secteur très locale, ponctuer de séquence de réflexion technique de la part des participants et des personnages secondaires.
On assiste également à de nombreux flashback de la seconde série, qui nous permet de faire le point sur les éléments passés même si l'on n'a pas vu la série.
Côté musique, l'ambiance est bien présente avec du son électro à chaque début de course. J'adore les musiques de m.o.v.e qui donne la pêche dans ces animes.
Voilà un film à voir et à revoir pour le plaisir des initié dans ce domaine ou des simple Otaku à la recherche d'originalité.
INTERSTELLA 5555: The 5tory of the 5ecret 5tar 5ystem (movie) Masterpiece Daft Punk + Leiji Masamoto = Un bon anime Musical . On a toujours que les Japonnais et les Français faisait du bon ménage ensemble, c'est vérifier avec ce film, plein d'énergie et qui suit bien avec la musique à la manière d'un amv. Il faut l'avoir dans sa Vidéothèque, c'est capital.
Love Hina (TV) Masterpiece Voilà une série que j'ai eue la chance de regarder mainte et mainte fois sans jamais me lasser.
Love Hina mérite son "Masterpiece" sur pas mal de point :

Il s'agit d'une bonne adaptation du manga de Ken Akamatsu avec une réalisation plus que remarquable et un chara design fidèle qui a tendance pourtant à être moins précis sur les plans éloignés.

On ne remet pas en cause l'originalité de l'histoire, car celle-ci très classique n'en a pas moins fait rêver des milliers de fans à travers le monde. Pas mal de choses sont à critiquer positivement sur cette histoire, comme le fait que chaque personnage de la série a son épisode propre (Motoko en à même 2 : le 11 et le 25) toute en incluant nos deux protagonistes qui reste très présent. Le comique, forcement inégalable n'est pas sans rappeler celui des fameux cartoons américains, mais avec un certain charme en plus, même si en y repensant les situations sont souvent très téléphonées (Keitaro quoi qu'il fasse en prend pour son grade, même s'il a attire fortement la gente féminine). Le "sentimentale", quant à lui prends une place considérable, avec ses fameuses périodes d'interrogations, de repli sur soit même, de séductions... La fin par contre est peut-être légère, heureusement qu'une fin alternative existe.

Niveau musique, on peut dire que nous sommes gâtés avec une "Background Music" alternant différents styles allant du classique, de l'electro et drum'n'bass et des musiques traditionnels japonaises ... . On admire aussi la performance des seiyuu dans la réalisation des chansons (A noter qu'une demie douzaine d'albums sont sorties au Japon).

Parlons ensuite des doublages, je ne m'attarde pas sur le doublage japonais, plus qu'excellent, avec une Yui Horie totalement déjanté et un Yuji Ueda hilarant. Le doublage français est lui-même aussi excellent, tous les doubleurs rentrent dans leur personnage, les répliques sont bien choisies et incite à faire rire, néanmoins on peut aussi noter qu'il existe une multitude d'erreur en ce qui concerne l'encodage des pistes 2.0 et le découpage des musiques de fond (tester sur l'édition dvd de 2002), je suppose que les rééditions de 2005 ont résolu ces problèmes.

Enfin, il est plaisant de noter que Love Hina est la seule série de Manga Distribution à bénéficier de l'incrustation d'overlays sur pratiquement toutes les scènes (Réf : Déclic Images).

Voilà suivez mon conseil, oublier vos anime de baston où le seul schéma scénaristique est "On se bat > On arrête pour dire "Tu as de la technique, c'est bien" > On se bat à nouveau", Love Hina sera faire plaisir à tout le monde, en mélangeant comédie sentimentale et scène de violence gratuite entre guillemet (je parle en souvenir de notre bon vieux Keitaro mort des suites de ses blessures).
Love Hina Again (OAV) Excellent Un nouveau design, une nouvelle histoire... c'est sûr, Love Hina again est bien une série à par entière. Si vous êtes resté sur votre faim à la fin de la première série, celle-ci rattrape le coup en proposant une "nouvelle fin" heureuse. Pour les fans de Love Hina Seulement !
Love Hina Spring Special - I Wish Your Dream Love Hina Spring, second OAV suivant la série éponyme .

Une Bonne adaptation du volume 8 du manga qui suit le premier OAV (lui adapter du volume 9). L'histoire tient la route malgré un manque flagrant de détail et une réalisation courte (40 minutes).
Le comique est encore plus soutenu que dans la série (ce qui rassure après un premier OAV plus sérieux), la présente du maitre Akamatsu vient confirmer cette impression, car il joue le souffre douleur de Kitsune.

L'aspect graphique reste le même et comme cela se passe en dehors d'Hinata, les décors sont plus détaillés (en plan moyen notamment) et bénéficie d'une profondeur de champ plus importante. Il est de même pour l'animation, constante du début jusqu'à la fin.

C'est aussi un OAV toute en musique, avec la voix angélique de Nana Mizuki ainsi que le duo détonant Koichi Korenaga / Masaki Iwamoto qui nous signe une OST façon Titanic (Réf: 08 - Sekiryou).

Enfin, si le doublage dans la série était excellent, il est d'autant plus ici, les doubleurs français, mais aussi japonais se lâchent complètement.

En bonus comme vous avez été sage, de la frame 6493 à 6599 environs, vous pourrez remarquer une erreur technique. En effet, Keitaro dépasse légèrement du cadre.

Pour les amoureux de cette série tout comme les fondu de comédie sentimentale, ne manquais pas Love Hina, une série qui vous égaille la journée en période de spleen. ATTENTION! Ceci n'est pas un médicament et ne convient pas aux enfants de moins de 12 ans, Lire attentivement la notice prévue à cet effet, regarder dans le boitier de votre DVD.
Mahoromatic - Automatic Maiden (TV) Masterpiece Les histoires d'androïde au Japon sont chose courant dans la culture japonaise, mais quand cette androïde est une bonne super canon prêt à exécuter tous les fantasmes du héros, c'est déjà autre chose. Mahoromatic est une série originale, car elle sait allié le sérieux et le comique. C'est un régal de voir une série aussi légère que celle-ci.
Mahoromatic: Something More Beautiful (TV) Masterpiece 2 fois plus marrant, 2 fois plus sérieux, 3 fois plus fun... Cette deuxième saison de Mahoromatic est un régale pour les yeux, un délice pour les oreilles et un sacré repose-neurones. On en redemande. Là où la première saison peiner par son manque d'action, cette série la rattrape en incluant le personnage de Minawa fait office de demi-soeur maladroite et tellement kawaii. Un mélange de Moe avec une grande louche de combat. C'est l'effet Mahoro.
Millennium Actress (movie) Masterpiece Tout le long de ce film, je me suis posé une question : "est-ce à mes yeux le meilleur film de Satoshi Kon ?", loin de Paprika point de vue technique, cette anime surprend par une intrigue bien menée et surtout bien mise en valeur. En aparté, je tiens à rendre hommage au travail donné au doublage japonais et aussi français, les voix sont bien choisies et colle bien au caractère de chaque personnage. Voilà donc un anime qui mérite amplement son "Masterpiece".
My-HiME (TV) Excellent Alors là, je suis comblé, car cette série répond complètement aux exigences des jeunes Otakus dont je fais partie, une série qui sait alors bien faire le mélange entre rire, joie, pleure sans rajouter la petite touche d'ecchi qui fait pourtant la renommée de ce genre d'anime.

Ce qui est aussi surprenant c'est que c'est une série qui matient le spectateur jusqu'au bout, moi par exemple, je suis tellement frustré à la fin d'un épisode de ne pas savoir ce qui va se passer après que j'enchaîne sur l'épisode suivant, si bien même que je me sens présent physiquement (pas mentalement ^^) pour affronter les 8h de compta le lendemain matin, bon c'est mon exemple, je ne suis pas forcement a plaindre.
Pour tout vous dire, la partie la plus intéressante de cette anime est vers l'épisode 15, non pas que les premiers ne sont pas intéressants, mais cette fin de série est tellement malsaine que j'ai déjà des frissons rien qu'à en parler xD.

Sinon, quoi dire de plus à part que le doublage français est très correct, j'ai pu pour la première fois entendre la douce voix de Karine Pinoteau que je connaissais de nom, de part son père très grand cinéaste français.

Pour terminer cette longue et très positive critique, je tiens à m'attarder sur deux détails, le premier est la fin de l'anime qui est très simple, j'aurais quand même aimé quelques choses de plus théâtrale, mais le format ne serait alors plus conforme avec les normes. Le second point sont les génériques de cette anime, surtout l'ending, cette merveilleuse musique de Aki Misato reflète à-elle seul l'ambiance à la fois mélancolique et pourtant si belle.
Voilà pour une fois qu'une série me plait à ce point.
My-Otome (TV) Masterpiece My-Otome est une série qui m'a permis de réfléchir sur un certain nombre de question dont la plus évidente est "Est-ce une série à part entière ou tout simplement un remake ?".

Autant le dire tout de suite, My-Otome ressemble comme deux gouttes d'eau à My-HiMe, de par les clins d'œil venant de son prédécesseur, comme l'étoile des Otome qui ressemble à l'étoile des Hime, les Slaves qui ressemblent aux Orphans, le fait que cela ce passe dans le cadre éducatif ... Tant de clichés qui ne laissent pas indifférents. De plus, My-Otome s'invite à un cross-over intéressant, on y retrouve les personnages de Natsuki (Toujours aussi Sexy et Classe), Nagi (Toujours aussi machiavélique), Mai (Toujours là où on l'attend pas) ... que l'on prend plaisir à revoir sous un tout autre jour (les personnages possèdent alors une personnalité différente et plus mature).
Pour accentuer la ressemblance avec My-HiMe, on peut dire que le réalisateur essaye de troubler le spectateur en ajoutant une ambiance de malaise énorme (Tellement énorme que j'avais vraiment le cœur serrée quand j'ai regardé les deux séries, ce qui m'est jamais arrivé auparavant) et ça marche, ce qui n'empêche pas la série à être très joyeuse avant l'épisode 15 (en incluant un comique de situation très réussi et une bonne dose d'ecchi qui est le bienvenue) et plus sérieuse le reste du temps.

Niveau Musique, Yuki Kajiura a mis le paquet et donc ses musiques sont bien adaptées à l'univers de l'anime même si on a l'impression qu'elle ressemble aux musiques d'autre série qu'elle participait comme Tsubasa Chronicle.

Sinon, on peut noter une différence et seulement une, c'est que la fin est très réussie et bien sûr très rythmé, tout le monde participe d'une façon ou d'une autre à l'affrontement finale, ce qui donne donc un final très punchy et aussi très émouvant (l'amitié est donc une vertu qui est mise en avant).

Si je devais choisir entre ces deux séries, je choisirais les deux ^^. Pourquoi vous me dirais-vous? Parce que My-Otome n'est pas une série simplette dont le but est de faire plaisir au fan en abusant des clichés et des scènes de combats à outrance ; My-Otome permet de faire le point sur pas mal de sentiments (amitié, amour, comédie ...) tout comme My-HiMe et c'est pourquoi je dis que cette série complète bien cette première série.
My-Otome Zwei (OAV) Excellent My-Otome Zwei ou comment faire de la publicité pour la nouvelle robe d'Arika, du moins c'est vraiment le message que veut nous faire passer les scénaristes, l'histoire n'est pas forcément intéressante, loin de là, mais le format (4*30) joue beaucoup sur la qualité de celle-ci.

Point de vue positive, ces oav bénéficie d'une réalisation exemplaire, avec l'apparition de la 3D dans certaines scènes, une bonne dose d'ecchi dans l'épisode 3 (je ne vous dis pas la suite à vous de voir ^^) et un cross over encore plus poussée que dans la série (pareille, je ne vais pas vous dévoiler la chose).
Si la fin est assez bonne, celle de la série suffisait largement et pour tout dire, cette série d'oav "ne fait pas avancer pour autant le schmilblick" .
Voilou, à regarder quand même en complément de la série histoire de passer un bon moment avec les personnages de la série.
Negima! (TV) Masterpiece Autant le dire tout de suite, Negima c'est de la bombe. Même si dans le fond, il n'arrive pas à la cheville de son remake Negima!?, cette version est très réussie, notamment dans son scénario qui ne s'éloigne pas du tout de l'œuvre original (enfin il y a quand même des choses qui ont changé).
Autre point positif de cette anime, son doublage très professionnel, dans les deux sens (japonais et français), on sent que les comédiens mettent tout leur cœur dans le projet. On va encore dire que je défends les doubleurs français, là c'est pour la bonne cause.
Voili, Voilou, a Mater sans modération !?
Puss 'n Boots (movie) Excellent Jamais le chat botté, ce célèbre personnage des comptes de Perrault n'avait été aussi bien adapté. Même si l'anime est vieillot, l'animation est très agréable pour l'époque et encore aujourd'hui, tout porte à croire que la Toei Animation n'a jamais eu de problème pour animer d'excellent dessin animé. Le comique présent dans ce film est très enfantin avec des situations souvent téléphonées, mais tellement drôle (en tout cas cela fera grand plaisir aux enfants de l'époque Récré A2). Les Japonais ajoutent également un petit clin d'oeil en faisant appeler le chat botté Pero, en rapport avec le créateur du conte. La fin est assez bien mise en scène avec de l'action non stop pendant les dernières 20 minutes (Merci Maître Miyazaki).
Un point négatif à apporter à cette adaptation, c'est que le style ressemble trop au dessin animé de Disney : des séquences narratives interminables, des chansons très désagréables à entendre (surtout en français)... .
Voilà, à regarder au moins une fois dans sa vie pour se remémorer de bons moments.
Read or Die (OAV) Excellent Cette série d'oav de Read or Die est une très bonne série, poignante jusqu'à la fin, mais je ne vois pas trop l'intérêt pour Dybex d'éditer les oav avant d'éditer la série, c'est très risqué dans la mesure ou l'on ne connait rien des personnages (je ne connais pas la série TV). Sinon a part cette petite gène, tout beigne.
Rozen Maiden: Ouvertüre (special) Excellent Ces Oav de Rozen Maiden permet de faire le point sur un grand nombre de mystères présent dans les deux premières séries, c'est aussi l'occasion de revoir une Shinku encore plus désagréable peu importe les époques et une Suigintou totalement différente (innocente et inoffensive [fin eps1-début eps2]), d'ailleurs on comprend maintenant pourquoi celle-ci est devenue si distante.
Ces OAV reste dans la même ambiance (un peu Gothic Lolita sans aller dans le très sombre), il est fortement recommandé pour comprendre toutes les anecdotes d'avoir vu au pire la 1ère série au mieux les deux séries. La fin quant à elle est un peu brutale, du fait du faible nombre d'épisodes.
Voilà, des oav "excellent" qui comblera les fans de cette série.
Sumomomo Momomo - Chijō Saikyō no Yome (TV) Excellent Sumomo Momomo est comme le dirais les rédacteurs d'Animeland l'une des plus grosses révélations de l'année et c'est sans doute vrai quand on regarde la qualité de la série conçue par les gens du Studio Hibari pour l'anime et Square Enix pour le Manga, donc ce n'est pas de la "M**DE"
Néanmoins, pour chez Studio Harashi, on ne choisit pas dans l'originalité (mariage arrangé, héroïne hyper-forte, ecchi) ça reste dans les cordes d'une bonne série moderne sans réel conviction.
Mais une chose est sûr, c'est que l'on rit beaucoup et n'est-ce pas cela le principal. On revoit avec étonnement du comique de situation propre à la culture japonaise, désuet, mais remis au goût par des personnages hauts en couleur. Une partie on ne peut plus sérieuse vient se loger à partir des épisodes 10-11 environs pour casser un peu le rythme déjà très énergique de la série. Le format de série est aussi à plaindre, car beaucoup des épisodes présentés sont sans intérêt ou ne faisant pas avancer l'intrigue principale, un format 12*24 aurait surement était plus approprier.

La plupart des personnages, qui pratique donc les arts martiaux font preuve d'une inintelligence sans égal, sauf celle de Koishi, qui contre toute attente est le plus bête des personnages : le fait qu'il étudie le droit n'est en fait qu'une couverture. (voir épisode 19 pour comprendre) Cependant, ils gagnent en maturité et en expérience au fur et à mesure que la série aborde des sujets plus délicats.
Mes personnages préférées sont sans nul doute Iroha (j'aime bien quand elle joue le rôle de la petite fille en manque d'amour ^^) et Sanae (car elle me rappelle mon ex niveau physique, mais on va entrer dans les détails ^^')

On a le droit également à une animation quelque peu "bancal", D'un côté très fuilde et très agréable, Très brouillonne d'un autre côté. Le Chara design reste le même que dans le manga, un style très particulier agrémenter de plusieurs scènes SD plutôt mignonnes.
La CG (qui est surtout utilisé pour l'invocation des zodiaques de chaque combattant) est aussi très réussi et bien intégré dans le design déjà tumultueux de l'anime.

La Bande son n'est pas des plus extraordinaires et elle peut être très énervante et stressante dans les situations oppressantes (comme l'arrivée d'un nouveau assassin. Les Génériques annonce également la couleur, avec aussi un excellent générique de fin "GOOD LUCK" qui fait office d'ending pour l'épisode 15.

Le Final épique sur lequel s'appuie la fin de la série s'étend sur 3 épisodes avec de l'action, des remises en questions, de l'arcellement morales et bien sûr beaucoup de larmes. Tiens en parlant de larmes ***SPOILER*** C'est quand même bizarre cette manie de la part des japonais de faire resucité les perso par une goutte, c'est déjà une scène que l'on à déjà vu, non, Pokemon !? ***FIN SPOILER***. Sinon, Fin Heureuse (un peu normal vu le style de l'anime), avec tout les retrouvailles ... Bonjour, Aurevoir ... Fin.

Donc pour résumer, Sumomo Momomo est avant toute une série comique de premier ordre, qui nous fait rire à coeur joie et souvent nous fait pleurer, enfin surtout à la fin.
Tales from Earthsea (movie) Excellent Pour ce premier film de Goro Miyazaki, la tendance est au classique. En effet, Le fils tente de copier le style de son paternelle avec plus ou moins de succès en alternant sur une animation tantôt spectaculaire tantôt brouillonne, l'histoire est très classique et les personnages font vaguement rappeler d'anciens personnages de la famille Miyazaki (Ref: Princesse Mononoké), les décors quant à eux sont d'une finesse qui a été rarement vue dans un film, ce qui permet également d'avoir une profondeur de champ très supérieur à la moyenne sans déformation de ses mêmes décors.
Niveau voix française, on retrouve quelque voix habituelle aux licences de Buena Vista Internationnal 'Studio Ghibli' comme Nadine Girard (entendue dans Nausicaa) ou encore Rémi Bichet (entendue dans Le chateau ambulant), ce qui n'empêche pas à ce "French Dubbing" d'être très professionnelle.
Voilà, "Excellent" Anime et première bonne adaptation du futur grand réalisateur, espérons seulement qui saura trouvé un style bien à lui.
Tekken: The Motion Picture (OAV) So-so Tekken est le film le plus mauvais que l'on puisse imaginer, mauvais dans sa conception, dans son design et dans son doublage que ce soit japonais, américain ou encore français. Néanmoins, même si le film ne dure que 57 minutes on prend plaisir à voir certains personnages emblématiques de la série comme Jack-2 ou encore Lei Wulong, mais cela est dommage que l'on ne s'attarde que sur une minorité de personnage. Seulement pour les fans du jeu et encore.
Tekkonkinkreet (movie) Masterpiece Voilà un film qui m'aura bien étonné, d'abord retissant au chara-design de cette anime, je me suis surtout penché sur son scénario très "noir",très adulte et bien sûr à la manière d'animer qui est très surprenante, voire impressionnante. Si on mélange un peu tout cela, on peut dire que Tekkonkinkreet alias Amer Béton est une référence.
Tokyo Godfathers (movie) Masterpiece J'ai trop tardé à voir ce film, mais devrait-je pourtant dire que j'ai raté quelque chose, pas vraiment non. J'ai bien aimé, au début je me disais que j'allais mettre un "Excellent" a cette anime, mais au fil de l'histoire, j'ai commencé par bien aimé les rebondissements consécutifs et souvent très drôle, surtout avec le travestie qui joue le rôle de mère désabusé. Je recommande cette anime.
Tsubasa RESERVoir CHRoNiCLE the Movie: The Princess in the Birdcage Kingdom Excellent Et un film de Tsubasa, Un... Voici une histoire inédite que nous à concocté nos mangaka de CLAMP, bien que pas forcément indispensable à la série. L'animation est propre comme aux habitudes de production IG, mais on peut y rajouter un bémol majeur : 25 min pour un film, c'est très court, aussi court qu'une série d'OAV, mais on ne va pas se plaindre, tant que l'histoire est intéressante, tout va.
Tsubasa Tokyo Revelations (OAV) Masterpiece Ouais du sang, on voit bien que c'est bien les gars de IG qui sont à la barre, c'est énorme. Même si 3 oav c'est très court, on est à fond dans l'histoire, entre Shaolan qui devient dingue, Fye qui perd son oeil droit et Sakura qui revient avec du sang plein la figure et une jambe cassée. SUGOI.
xxxHOLiC the Movie: A Midsummer Night's Dream Excellent Tout Simplement Génial, une réalisation exemplaire, une histoire qui tient la route, c'est sûr que sur ce coup-là, CLAMP a fait très fort. Le seul bémol qui n'en est pas vraiment c'est que j'ai trouvé ce film un peu court, vous aller me dire 1h c'est largement assez, mais je pense que c'est parce que l'on est tellement attentif à ce qui se passe dans cette anime qu'on arrive presque malgré nous a la fin de celui-ci sans regret, enfin pour moi c'est trop court ^^.
Petit clin d'oeil amusant, on voit l'équipe de Tsubasa pendant quelques instants demandant la clé de la cache aux oiseaux dans le film éponyme, une bonne initiative de CLAMP pour enchainer directement vers celui-ci.
Bon voilà quoi ! A mater sans restriction.