Aniplex Online Fest : retour sur Magia Record: Puella Magi Madoka Magica Side Story

par Lynzee Loveridge,
Would you prefer to read this article in English? yes
Do you wish to permanently set your edition to Français? yes

A l'occasion de l'Aniplex Online Fest, qui s'est déroulé ce week-end, Lynzee Loverdige, membre de notre équipe, nous livre son avis sur le panel Magia Record: Puella Magi Madoka Magica Side Story Magical Talk, qui s'est tenu en compagnie des comédiennes de doublage Momo Asakura (Iroha), Emiri Katô (Kyubey/Small Kyubey), du producteur du jeu original Yûsuke Toyama, et du producteur de l'anime Tatsuya Ishikawa.

Tomoyama et Ishikawa se tenaient au même endroit – à une distance de sécurité l'un de l'autre ; tandis qu'Asakura et Katô ont rejoint la conférence depuis chez elle – ou depuis le bureau de leurs agences.

Notons que si Katô fait partie de la franchise Madoka Magica depuis le début, donnant sa voix à la mystérieuse mascotte, Asakura quant à elle est une petite nouvelle dans l'équipe. Elle n'a d'ailleurs pas regardé l'anime original à sa sortie – un fait qu'elle regrette, même si elle l'a binge-watché après avoir rejoint le casting du jeu.

« J'aurais aimé découvrir l'anime à sa sortie », a-t-elle livré en références aux renversements de situation de l'intrigue de la série.

Katô a commencé a enregistré ses répliques, pour Kyubey, à l'automne 2010, juste après avoir auditionné pour le rôle. On ne lui avait à l'époque indiqué aucun indice sur la nature de la série, ne découvrant l'identité réelle de son personnage qu'à chaque fois qu'elle recevait les scripts des épisodes. Elle explique qu'elle attend avec impatience de voir la réaction du public – lorsque celui-ci découvrira les changements qui s'opéreront avec le troisième épisode du jeu.

Toyama, de son côté, regardait des anime de temps à autres. Il a regardé la série originale après qu'un ami à lui – qui n'était pas un grand fan d'animation – le lui recommande.

Les membres du panel sont ensuite revenus sur leurs moments préférés dans Magia Record: Puella Magi Madoka Magica Side Story, et la première a avoir pris la parole, c'est Asakura. Elle est particulièrement attachée à la scène où les filles visitnt la Mikazuki Villa et choisissent ensemble des mugs. Avant cette scène, elles font face à des moments très sombres et doivent relever de nombreux défis. Pour Asakura, ce sortie shopping représente un moment de pause où les héroïnes peuvent se lier davantage et apprécier un moment comme des adolescentes normales.

Emiri elle revient sur son premier doublage de Kyubey, pour Magia Record, qu'elle qualifie comme était « un peu étrange » puisqu'elle était seule au studio. En dépit de cela, sa scène préférée est celle de la discussion entre Touka Satomi et les Ailes de Magius. « J'ignore si les personnages les connaissent ou non, il y a encore tellement de mystères, maintenant que Kyubey n'est plus le seul antagoniste. Je me demande si Touka tire les ficelles », a-t-elle expliqué au public.

Toyama a pris le temps de revenir sur les scènes qu'il préférait dans le jeu d'origine. Celui-ci inclut les modes combat et aventure (histoire). Lorsque le titre a été adapté en un anime, il a été particulièrement impressionné par l'attention que portait l'équipe de production aux détails du jeu, l'aidant lui-même à approfondir sa compréhension du titre. Il a également apprécié voir les personnages briller davantage à l'écran – alors qu'ils étaient un peu moins en avant dans le jeu, comme Ren et Rika, par exemple. Les personnages, en d'autres termes, ont pris en consistance, sont devenus plus réels – il revient notamment sur les piètres qualités de cuisinière de Mitama Yakumo. Si ces détails peuvent paraître anodins, ils ont surtout démontré à Toyama que l'équipe estimait le jeu. Il a d'ailleurs été particulièrement soufflé par les combats, notamment celui opposant Holy Mami, Sayaka et Yachiyo.

Il est parfois difficile pour le public de faire la différence entre le Kyubey original de Madoka Magica et le Small Kyubey de Magia Record. Kato explique d'ailleurs qu'elle était très nerveuse en lui insufflant vie, parce les fans sont naturellement suspicieux à son égard, essayant de deviner le véritable sens de ses mots. En conséquence, trouver le ton adéquat était difficile.

« Parfois, ses répliques sont plutôt futiles puisqu'il se contente de répondre à Iroha, mais je commence à me dire que les fans vont essayer de trouver un sens caché à ses paroles… » a-t-elle élaboré. Elle a été épaulée dans cette expérience par Mitsutoshi Kubota, président du studio SHAFT et producteur de la série, sur son approche de Small Kyubey : il l'avait ainsi poussée à retirer toutes les ténèbres de sa performance d'origine pour jouer un personnage innocent. Emiri décrit ainsi Small Kyubey comme un petit être fidèle à Iroha et très inquiet pour sa sécurité (en dépit de ce que s'imaginent les spectateurs).

Sora Amayima, la voix de Yachiyo, a brièvement « rejoint » le panel, par l'intermédiaire d'une vidéo pré-enregistrée, pour partager elle aussi sa scène préférée. Il s'agit de celle de l'épisode final – elle se souvient avoir été très émue en interprétant la scène où Yachiyo accepte pour la première fois Iroha.

Asakura rejoint sa collègue sur l'intensité de cette scène puisque les deux personnages sont plutôrt aux antipodes l'un de l'autre, Yachiyo étant très froide et ne s'ouvrant pas aux autres. C'est Iroha qui a aidé Yachiyo à changer, mais Iroha a également grandi tout au long de la série. « Iroha était un personnage qui avait besoin d'être protégé, mais elle a pris en maturité grâce à ceux qui l'entourent », a-t-elle expliqué.

Il y a eu quelques changements esthétiques entre le jeu et l'anime, et Asakura a été surprise des différences entre les deux versions d'Iroha – à son sens, celle de l'anime a l'air « plus maléfique ». Sa personnalité a été altérée – passant d'un personnage peu fiable à un personnage plus mature.

« Bien sûr, à la fin du jeu, elle est plus faible, mais la première saison porte sur son passé et les défis que doivent désormais relever les personnages. Elle veut retroûver Ui et attire tout le monde dans ses problèmes ; mais dans l'anime elle est plus mature et fait attention aux autres », a-t-elle ainsi poursuivi.

Toyama a dit que certains des événements changés pour l'anime avaient fini par impacter le jeu en retour, comme par exemple la Witch créée pour Mel. La plus grande modification faite dans l'anime a été l'apparition de Kuroe, qui est encore entourée de mystères – qui seront sans doute démêlés dans la deuxième saison. Notons que les plus attentifs auront peut-être décelés quelques indices dans le 13e épisode…

Le jeu Magia Record: Puella Magi Madoka Magica Side Story est sorti sur iOS et Android en août 2017, et est gratuit d'accès – avec des bonus payants. La première saison de l'anime a été diffusée entre janvier et mars et s'est conclu sur une vidéo promotionnelle dévoilant qu'une deuxième saison était en préparation.

Une adaptation en manga est sortie en août 2018, et une pièce de théâtre mobilisant les membres du groupes d'idoles Keyakizaka46 a été jouée entre août et septembre 2018.


mettre en favori/partager avec : short url

montrer la version originale [en] de cet article

Convention: page d'accueil / archives