Actualités
Voici les vainqueurs des 46e Kodansha Manga Awards

posté à par Alex Mateo
Would you prefer to read this article in English? yes
Do you wish to permanently set your edition to Français? yes

La maison d'édition japonaise Kodansha a annoncé aujourd'hui les vainqueurs de la 46e édition de ses Manga Awards.

Meilleur Shônen

Moi, quand je me réincarne en Slime
Taiki Kawakami
Magazine : Shonen Sirius (Kodansha)
Résumé : Satoru, employé de bureau lambda, se fait assassiner par un criminel en pleine rue. Son histoire aurait dû s'arrêter là, mais il se retrouve soudain réincarné dans un autre monde sous la forme d'un Slime, le monstre le plus faible du bestiaire fantastique. Le voilà équipé de deux compétences uniques : « Prédateur », lui permettant de récupérer les aptitudes de ses adversaires, et « Grand Sage », grâce à laquelle il acquiert une compréhension aiguë de son environnement. Mais même muni de ces armes, ses chances de survie semblent cependant limitées... (Via Kurokawa)

Les autres nommés de cette catégorie sont A Couple of Cuckoos, Shangri-La Frontier, et Frieren: Beyond Journey's End.

Meileur Shôjo

Hoshifuru Ôkoku no Nina
Rikachi
Magazine : Be Love (Kodansha)
Résumé : Nina n'a pas eu la vie facile - devant voler pour survivre avant d'être vendue comme esclave par son propre frère. Mais à sa plus grande surprise, son tortionnaire, le Prince Azure, lui offre une vie de princesse... Plus précisément, la vie de la princesse-prêtresse Alisha. Malgré cela, elle n'est pas prête à s'abandonner au Prince si facilement... (disponible en anglais chez Kodansha Comics sous le titre Nina the Starry Bride)
. Le manga est édité en France aux éditions Miche Lafon (Label Kazoku), sous le titre Nina du Royaume aux étoiles

Les autres nommés de cette catégorie sont In the Clear Moonlit Dusk, A Sign of Affection, et My Happy Marriage.

Catégorie Générale

Police in a Pod
Miko Yasu
Magazine : Morning (Kodansha)
Résumé : Mai Kawai est policière et affectée à un petit commissariat de quartier. Elle n'a pas choisi ce métier par vocation et n'a pas de réelle conviction dans ce qu'elle fait, au contraire. Lassée de ce monde essentiellement masculin entre réflexions sexistes et hiérarchie pesante, elle songe à démissionner… jusqu'à ce qu'elle soit placée sous les ordres de Seiko Fuji, ancienne pointure de la brigade criminelle transférée dans son petit commissariat. Une femme aussi compétente que directe, dont la droiture et la détermination convaincront Mai de poursuivre sa carrière encore quelques temps. (Via Noeve Grafx)

Les autres nommés de cette catégorie sont Oshi no Ko, Skip and Loafer, Chi: Chikyû no Undô ni Tsuite, Yankee-kun to Hakujô Girl, et Yakuza Fiancé: Raise wa Tanin ga Ii.

Par le passé, la maison d'édition remettait un prix au "Meilleur Manga pour Enfants", catégorie qui a été supprimée en 2015, ses nommés étant transféré soit dans la catégorie Shônen, soit dans la catégorie Shôjo.

L'année passée, Blue Lock de Muneyuki Kaneshiro et Yûsuke Nomura a remporté le prix du Meilleur Shônen ; A Condition Called Love de Megumi Morino celui du Meilleur Shôjo, et Yuria Sensei no Akai Ito de Kiwa Irie celui de la catégorie générale.

Sources : Kodansha, Comic Natalie


en parler sur les forums |
mettre en favori/partager avec : short url

montrer la version originale [en] de cet article

cet article a été modifié depuis qu'il a été originalement posté; voir l'historique des changements.

Actualités: page d'accueil / archives