Actualités
Certaines scènes de l'anime Dahlia in Bloom possiblement animées en Corée du Nord

posté à par Alex Mateo
Préféreriez-vous lire cet article en anglais ? oui
Voulez-vous définitivement définir votre édition comme Français ? oui

key-visual
Le site officiel de l'anime Dahlia in Bloom: Crafting a Fresh Start With Magical Tools a annoncé vendredi que le staff allait de nouveau animer certaines de ses scènes suspectées d'avoir été animées en Coréen du Nord.

En réponse aux déclarations faites par 38 North au mois d'avril, une enquête a été menée avec le staff impliqué dans la production de l'anime Dahlia in Bloom. L'enquête a révélé que certaines productions avaient été sous-traitées du studio Typhooon Graphics à une société de production japonaise, qui elle-même aurait sous-traité les tâches à une société de prod en Chine – qui aurait en retour délégué à une autre société, elle aussi en Chine. Les enquêteurs ont demandé une list des personnes ayant travaillé sur chacun des épisodes – et l'une des sociétés concernées ne s'est pas prêtée au jeu. En résultat, le staff de l'anime a déduit être incapable de nier la possibilité qu'une société de production en Corée du Nord a travaillé sur ce projet, dans une certaine mesure, et a donc pris la décision de retravailler certaines scènes, avec des animateurs japonais, avant la diffusion du show.

Le compte X de l'anime a toutefois bien confirmé que sa sortie se ferait bien en juillet, comme prévu.

Contexte

ekachi
A layout sheet Nick Roy found on the cloud server featuring the name Ekachi Eplika and text in Chinese and Korean
Image via 38 North
Le site officiel du studio d'animation EKACHI EPILA (localisé à Hokkaido) a publié au mois d'avril une déclaration en réponse à un rapport du 22 avril indiquant que des animateurs de Corée du Nord auraient travaillé sur Dahlia in Bloom et un autre anime au studio EKACHI EPILKA. Le 23 avril, le compte X de l'anime postait un message « au regard d'une série de rapports » concernant l'anime. Il y est expliqué que « ni le comité de production ni le studio de production n'étaient au courant de cette information », ajoutant que le staff était actuellement en train de mener l'enquête.

Le 24 avril, le studio EKACHI EPILKA a publié une déclaration sur sa page officielle, déclarant avoir déterminé que certaines de ses planches avaient été utilisées sans permission, assurant n'avoir aucune connexion aux dessins et illustrations trouvées sur le serveur. Le studio suppose qu'il y a eu une fuite provenant d'une société sous-traitante, mais EKACHI EPILKA n'a jamais passé de commande par l'intermédiaire d'une société nord-coréenne et il n'y a d'ailleurs aucune preuve de telles commandes.

38 North est une plateforme spécialisée dans l'analyse de données concernant la Corée du Nord. D'après ce rapport, Nick Roy (blogueur de NK Intenret)) aurait découvert un serveur-cloud avec une adresse IP Nord-Coréenne maladroitement codée – une erreur permettant à n'importe qui d'y accéder, même sans mot de passe. L'usage de ces serveurs est courant en Corée du Nord – puisque la plupart des travailleurs en Technologie Informatique n'ont pas accès à internet à Internet.

Roy a jeté un œil aux documents du serveur sur le mois de janvier, et a découvert que le serveur hébergeait des instructions concernant un projet d'animation, avec les résultats de chaque journée de travail. Certains documents incluaient des instructions en chinois traduites en coréen, ce qui indique qu'une société tierse était surement responsable de l'échange d'informations entre les animateurs et la société de production.

38 North a souligné que même si aucune preuve concrète ne permettait de déterminer quel studio nord-coréen était impliqué, il s'agissait probablement du studio d'animation April 26 (ou SEK Studio). Le département du Trésor des Etats-Unis a sanctionné le studio en 2016 car étant entreprise d'État nord-coréenne. Le gouvernement américain a depuis sanctionné à deux reprises les entreprises chinoises qui travaillaient avec le studio.

Le rapport souligne que Roy a trouvé des documents sur ce serveur en lien avec l'anime Dahlia in Bloom: Crafting a Fresh Start With Magical Tools et avec une œuvre (sans titre donné) du studio EKACHI EPILKA – documents que l'on retrouve sur le jeu Neko.

38 North a pris soin de noter qu'il n'y avait aucune preuve suggérant que les sociétés qu'elle a identifiées dans les dossiers avaient des connaissances de ces collaboration avec des animateurs nord-coréens. Le rapport ajoute : « En fait, comme les annotations faites sur chacun des fichiers, ceux en lien avec les animations aux Etats-Unis inclus, sont en chinois ; il est très probable que le contrat de sous-traitance soit fait bien en aval des producteurs principaux ».

Le département du Trésor des Etats-Unis et le FBI avaient émis une alerte en mai 2022 que des travailleurs en TI en Corée-du-Nord essayaient d'obtenir des emplois en cachant leur localisation. Le rapport mentionne même « l'animation graphique » comme l'un des domaines de travail dans lesquels les employés des entreprises informatiques sont engagés. Les employés peuvent utiliser des VPN ou d'autres méthodes pour donner l'impression qu'ils résident dans un autre pays.

Le rapport de 38 North a également identifié d'autres projets sur le serveur, notamment la troisième saison de la série animée Amazon Original intitulée Invincible et le dessin animé pour enfants Octonauts, de la BBC. Skybound Entertainment, le studio derrière Invincible, a également fait une déclaration publique après le rapport.

Sources : site et compte X de l'anime Dahlia in Bloom via Hachima Kikô


en parler sur les forums |
mettre en favori/partager avec : short url

montrer la version originale [en] de cet article

Actualités: page d'accueil / archives