Le guide des anime de l'été 2022
Lycoris Recoil

=Préféreriez-vous lire cet article en anglais ? oui
Voulez-vous définitivement définir votre édition comme Français ? oui

Comment cotez vous l'épisode 1 de
Lycoris Recoil ?
Note de la communauté : 4.4



Qu'est-ce que c'est ?

Si vous souhaitez avoir l'esprit tranquille, faites appel à Lycoris, une organisation secrète luttant contre le crime composée d'agents féminins. Avec son air insouciant, Chisato est énergique et la plus douée. Takina quant à elle semble plus mystérieuse et réservée, mais elle garde toujours la tête froide. Lorsqu'elles ne sont pas en mission, elles s'occupent d'un café qui propose des douceurs, s'adonnent au shopping et font même de la garde d'enfants ! Suivez le quotidien de ce drôle de duo.

Lycoris Recoil est diffusé sur Crunchyroll le samedi à 18 h.


Comment était le premier épisode ?

Damien Hilaire
Note :

A-1 Pictures propose cette saison une production particulièrement surprenante avec Lycoris Recoil. Oeuvre originale réalisée, écrite et chara-designée par la même personne, Shingo Adachi, artiste maison du studio à qui l'on doit le chara-design désormais plus que reconnaissable du phare de la boîte : Sword Art Online. Ce serait oublier que le bonhomme est également animateur et directeur de l'animation de temps en temps ! Il ne lui manquait plus qu'à prendre les rênes d'un projet perso et c'est ce qu'il tente avec Lycoris Recoil dans lequel il est impliqué plus que jamais puisqu'il story-boarde également en plus de diriger les épisodes.
Projet mediamix d'envergure, Lycoris Recoil sort de la tête de Asaura, un auteur de light novel, créateur de la délirante série Ben-To, inédite en France.

L'histoire de la série tourne autour d'une agence secrète du gouvernement japonais qui utilise des unités d'élite de lycéennes orphelines pour faire en sorte que le Japon soit toujours irréprochable. L'héroïne se fait mettre au placard suite à une action faisant quelques éclats et la voici à bosser dans l'arrière-garde avec Chisato, une championne de l'agence Lycoris qui ne va plus sur le terrain et s'occupe de missions qui n'ont plus rien à voir avec du maintien de l'ordre ou de l'antiterrorisme. Ce qui va forcément déstabiliser la jeune Takina, au tempérament aussi froid que Chisato est chaleureuse.
C'est un peu la rencontre du feu et de la glace dans un café servant de base arrière d'une agence gouvernementale controversée. Ses propres employés voient d'un mauvais œil l'aspect propagandiste de la boîte qui envoie à la mort des gamines, une situation qui pourrait rappeler à certains, sans être aussi extrême, la série Gunslinger Girl qui se passait en Italie avec un postulat proche d'enfant conditionné à obéir à une organisation et mis en duo pour combattre le crime.
Toutefois, Lycoris n'a pas l'air d'aller aussi loin dans sa critique du moins sur ce premier épisode dont on remarque qu'il est surtout léger et fun malgré un univers relativement dur à la base. Sur l'aspect technique, la série est plutôt jolie, A-1 Pictures n'a pas fait ceinture sur le portefeuille et la production est clairement dans le haut du panier de la saison ! C'est beau, avec un joli travail sur la lumière et les couleurs. Sans jouer tout de suite la carte du sakuga, l'épisode 1 a une plastique agréable et si sa mise en scène n'a rien de très originale, elle est efficace.
Là où la série se démarque c'est vraiment sur son univers et cette intrigue qui, d'entrée de jeu, nous fait miroiter des adversaires multiples qui pourraient tantôt être des mafieux, des membres du gouvernements, des ripoux ou même des opposants politiques. Takina et Chisato ont déjà un adversaire qui les surveille de près et on espère voir dans l'épisode 2 un peu plus de lore sur les personnages ou leur monde avec la mystérieuse tour qui a coûté à Chisato sa place de Lycoris par exemple.
Dans le top des anime de cet été pour l'heure.


EmmaNouba
Note :

Après Estab-Life: Great Escape, un projet mediamix mettant en scène une bande de filles dans un univers futuriste, c'est au tour d'Aniplex de produire une œuvre originale, Lycoris Recoil, réalisée et écrite par Shingo Adachi (Sword Art Online), sur un concept écrit par Asaura (Ben-To et quelques épisodes révisions). Saluons le chara-design signé Imigimuru (Konobi) qui fait irrésistiblement penser à celui de Saki Takahashi pour la série inratable Wonder Egg Priority. C'est le studioA-1 Pictures (Blue Exorcist, Fairy Tail) qui a été mis à contribution et le résultat est vraiment très alléchant sur ce premier épisode.

Si les séries avec une bande de filles armées sont légion, Lycoris Recoil se rapproche de Gunslinger Girl, en moins glauque, mais aussi de Geobreeders, les monstres en moins.
Alors que débute la floraison des cerisiers à Tokyo, la jeune et pétillante Chisato est appelée en urgence. La demoiselle vit dans l'une des capitales les plus sûres du monde. Il faut dire que dès qu'un crime est commis, des jeunes filles en uniforme de collégiennes éliminent directement sans autre forme de procès les auteurs. Eh oui, dans cette série, la justice est expéditive ! C'est le rôle des Lycoris de maintenir ainsi la paix sociale, au bruit des pistolets avec silencieux. Elles sont dirigées par la commandante Kusunoki, un être bien curieux.
Alors qu'une Lycoris est menacée d'être abattue par un trafiquant, les équipes sont en place, prêtes à intervenir. C'est là que se rend Chisato. L'heure est grave. C'est alors que l'une des Lycoris, Takina Inoue, prend les choses en main et attaque avec une énorme mitraillette le gang, risquant la vie de sa collègue. Et si l'on avait pu croire que la blonde Chisato serait l'unique personnage principal, que nenni. On va aussi suivre cette brunette totalement inconsciente. La voici mutée pour désobéissance au café Lycoreco. Elle va y rejoindre l'autre tête brûlée, aussi douée qu'indisciplinée, Chisato, la meilleure Lycoris de Tokyo. Quelle n'est pas la surprise de la demoiselle de débarquer dans une taverne tenue par une ancienne des services secrets, l'AD, Mizuki, et Mika, un homme entraperçu derrière un fusil à lunettes lors de la fameuse attaque qui a laissé tous les criminels sur le carreau, et accessoirement gérant du café.
Pour Mizuki, l'AD est une mafia qui transforme les orphelines en tueuses. En une phrase, tout est dit. Chisato, 17 ans, et Takina, 16 ans, vont faire équipe. On comprend rapidement que l'aînée a un accès particulier aux donneurs d'ordre car elle se permet de leur passer un savon car sa nouvelle copine s'est pris un pain pour avoir avoir foncé dans le tas malgré les ordres. On sent que le courant va passer : Chisato se définit elle-même comme « un problème sur pattes », ce qui explique qu'elle ne soit pas intégrer aux troupes de l'AD. Il faut dire qu'elle a de quoi impressionner car elle est responsable de l'état désastreux dans lequel est la Tour de Tokyo, à savoir en ruines ! Si elle l'a défendu contre des terroristes, c'est à sa manière.

Franchement ce premier épisode est parfait pour donner envie de suivre les aventures de ces filles toutes les deux aussi barrées !


en parler sur les forums |
mettre en favori/partager avec : short url

montrer la version originale [en] de cet article

cet article a été modifié depuis qu'il a été originalement posté; voir l'historique des changements.

retour à Le guide des anime de l'été 2022
La saison en avant-première: page d'accueil / archives