Le guide des anime de l'été 2022
Shoot! Goal to the Future

=Préféreriez-vous lire cet article en anglais ? oui
Voulez-vous définitivement définir votre édition comme Français ? oui

Comment cotez vous l'épisode 1 de
Shoot! Goal to the Future ?
Note de la communauté : 2.8



Qu'est-ce que c'est ?

Atsushi Kamiya est l'ancien capitaine du lycée de Kakegawa, mais il est surtout connu à travers le monde comme le capitaine d'une grande équipe italienne de football. Hideto Tsuji est quant à lui un simple élève de ce lycée et il ne semble pas prêter attention à son équipe de foot aujourd'hui affaiblie. De leur rencontre va naître une nouvelle légende…

Shoot! Goal to the Future est diffusé sur Crunchyroll le samedi à 17 h.


Comment était le premier épisode ?

Guillaume Lasvigne
Note :

Ces dernières années, Keppeki Danshi! Aoyama-kun et son protagoniste obsédé par la propreté, l'accident industriel Farewell, My Dear Cramer ou l'adaptation du très sympathique Ao Ashi auront rythmé les visionnages des nostalgiques de Captain Tsubasa. Cet été, c'est au tour de Shoot! Goal to the Future de tenter de séduire les fans de foot, et plus si affinités.

Tout y est déjà : le protagoniste talentueux qui va impressionner son monde, le mentor mystérieux qui en sera le coach, l'emphase démesurée pour tout ce qui touche à la passion du sport, ou bien sûr ces éternels ballons aux hexagones en noir et blanc. Pour autant, cette nouvelle adaptation du manga Shoot! de Tsukasa Ôshima tente de ne pas se conformer à la recette habituelle. L'enjeu majeur de ce premier épisode est ainsi celui d'un traumatisme subi par Yoshiharu après une promesse non tenue par Kôhei, avec qui il entretenait une relation fusionnelle, quasi amoureuse, sur le terrain. L'éternel archétype du rival du héros semble donc être dévolu à Kôhei, une configuration séduisante compte tenu de son admiration immodérée et à sens unique pour Yoshiharu, dévoilée à la fin de l'épisode.
Le héros lui-même ne parvient plus à marquer depuis sa rupture avec son âme sœur. Que cela soit intentionnel ou non, le postulat de Shoot! Goal to the Future a donc des allures de conflit amoureux que l'on espère voir se confirmer par la suite.

Car il faudra cette originalité dans l'approche pour compenser les limites techniques évidentes de la série. Passée une direction artistique standardisée et des harmony cells discount, la réalisation apparaît en effet instantanément datée, qu'il s'agisse d'animation à proprement parler (gestuelles des joueurs, filets faisant penser à des grillages) ou de pure mise en scène du football. Sur ce point précis, seul un souvenir élèvera le niveau, la caméra parvenant enfin à traduire l'intensité du jeu, totalement absente du reste de l'épisode. On se consolera en se disant que les équipes ont peut-être sacrifié ces instants anecdotiques au profit de vrais matchs ou instants à enjeux.
Pour l'heure, l'intensité vient hélas d'une tendance à caricaturer la dimension passionnelle du sport : au-delà de la soupe musicale qui en fait des caisses, les personnages surréagissent à la moindre contrariété. Qu'un match amical soit annulé, qu'un avis négatif leur soit adressé ou qu'un bête tir au but soit marqué fait clairement vriller les concernés. En conséquence de quoi, il n'y a plus guère de hiérarchie émotionnelle : du point de vue du spectateur, quelle importance le « traumatisme » de Yoshiharu peut-il revêtir dans une série où le moindre fait anecdotique est prétexte à entendre cris et violons ? Celui-ci est par ailleurs lié à une séquence qui nous est montrée trois fois, sans impact supplémentaire puisque ne se distinguant pas du reste en matière de mise en scène.

Vous l'aurez compris, l'attractivité potentielle de Shoot! ne résidera pas dans sa plastique disgracieuse. Mais puisque c'est la beauté intérieure qui compte, alors peut-être…


Damien Hilaire
Note :

Voilà un concept pour le moins étonnant. Si d'ordinaire nous avons droit à des reboots ou remakes de séries ayant été mal adaptées ou déjà mises en animation par le passé et ayant besoin d'être remises au goût du jour, cette fois cela emprunte un chemin différent.
Shoot! Goal to the Future est une nouvelle adaptation de Shoot!, gros manga de football de Tsukasa Ôshima sorti en pleine période de fièvre japonaise pour le ballon rond suite au carton dans le Jump de Captain Tsubasa.
Adapté au Japon dans les années 1990 par Toei sous le titre Aoki Densetsu Shoot!, c'est cette fois le studio EMT Squared qui s'y colle avec l'aide de Magic Bus qui, oui, est encore en activité au cas où ça vous surprenne ! À la réalisation Noriyuki Nakamura qui a, et c'est sûrement pas un hasard, déjà réalisé un film Captain Tsubasa en 1986 (et oui ça remonte), et le monsieur a très peu réalisé depuis, il a surtout été directeur d'épisode et storyboarder. Cette nouvelle adaptation très différente de la précédente est écrite par Mitsutaka Hirota, qui cet été est également à l'écriture de la nouvelle série Prince of Tennis II, sur laquelle il travaille depuis 2012. Plus proche de nous et plus populaire, il était derrière l'adaptation de Rent-A-Girlfriend. Le design d'une série aussi datée doit forcément être remis au goût du jour et pour cette tâche les studios ont fait appel à Yukiko Akiyama, qui d'ordinaire est plus habituée à transformer des chara-designs des gacha games comme Puzzle & Dragon ou Merc Storia en quelque chose d'à peu près animable. Mais par le passé elle avait fait ce travail sur Black Cat, un pur shônen du Jump qui respire un peu le nekketsu donc pour remettre en image une vieille production avoir un artiste qui a de l'expérience sur du récent et du rétro c'est cohérent.

L'histoire reprend donc dans le même lycée que Kakegawa qui servait de décor à l'œuvre précédente avec un nouveau personnage Hideto Tsuji, qui a l'air d'avoir un sérieux problème avec le foot. Dégoûté de ce sport par un passé traumatique incertain, il va s'attirer les foudres de joueurs de son école pour un rictus mal interprété et va finir défié dans une série de tirs au but où son adresse va écraser les titulaires. Seulement Kakegawa n'est plus que l'ombre de lui-même et sa gloire passée ne semble plus capable d'être remise dans l'actualité. Heureusement et comme par hasard, Atsushi Kamiya, ancien joueur de la grand époque, a été appelé par le lycée pour redorer le blason de Kakegawa dans le prochain championnat et alors qu'il pensait refuser parce qu'ils sont vraiment trop nul, il finit par accepter en voyant ce jeune plein de talent mais écœuré laminer les rares joueurs qui prennent encore la situation au sérieux.

Heureusement pour nous, il n'y a pas besoin d'avoir vu Aoki Densetsu Shoot! pour comprendre ce qu'il se passe. Les différentes séquences flashback remettent en avant certains personnages ou événements passés qu'on retrouve ça et là dans l'épisode nous passent un peu au-dessus, mais on saisit les grandes lignes. C'est extrêmement classique, techniquement ok sans être incroyable, et manque de chance pour Shoot!, il finit diffusé en même temps qu'Ao Ashi qui est un carton avec quelques ficelles communes à l'écriture moins académique. On peut ne pas aimer Shoot! mais ça serait injuste, par contre on peut facilement lui préférer Ao Ashi qui a, c'est dommage pour lui, une meilleure réalisation et un scénario moins ennuyeux.


en parler sur les forums |
mettre en favori/partager avec : short url

montrer la version originale [en] de cet article

cet article a été modifié depuis qu'il a été originalement posté; voir l'historique des changements.

retour à Le guide des anime de l'été 2022
La saison en avant-première: page d'accueil / archives