Le guide des anime du printemps 2022
Estab-Life: Great Escape

Would you prefer to read this article in English? yes
Do you wish to permanently set your edition to Français? yes

Comment cotez vous l'épisode 1 de
ESTAB LIFE: Great Escape ?
Community score: 2.9



Qu'est-ce que c'est ?

Après avoir atteint son pic, la population mondiale a commencé à décliner dans le futur. Afin d'assurer la pérennité de l'espèce humaine, un projet de "diversification humaine" a été lancé, piloté par une IA. Plusieurs populations génétiquement modifiées ont été, chacune, regroupées dans des quartiers de Tokyo séparés par d'imposants murs. Chaque communauté vit tranquillement dans son propre Cluster sans vraiment se soucier de ce qui se passe ailleurs. Cependant, certains rêvent de liberté et cherchent à s'échapper, trouvant de l'aide auprès d'une organisation appelée les Libérateurs…

Estab-Life: Great Escape est diffusé sur Crunchyroll le jeudi à 01 h.


Comment était le premier épisode ?

EmmaNouba
Note :

Quand Goro Taniguchi propose un projet original, tel que Estab-Life: Great Escape, il n'y va pas à moitié. Non seulement, le pitch, des histoires d'évasion d'un cluster à l'autre, est intéressant, mais il est porté par un chara-design extrêmement agréable, avec des personnages que l'on croirait sortis d'une œuvre du peintre Mucha.
C'est à Yûsuke Kozaki que l'auteur du concept a confié ces personnages et ce n'est pas sa première incursion dans la science-fiction, bien au contraire. Il a notamment travaillé sur Speed Grapher et BBK/BRNK. Pour le scénario, il a fait appel à Shoji Gatoh, rien de moins que le créateur de Full Metal Panic!. Bref du beau linge pour cette production sortie des studios de Polygon Pictures (Blame!), réalisée par Hiroyuki Hashimoto (Classroom of the Elite).

Dans ce premier épisode, on retrouve l'équipe devant une église, alors qu'un cercueil est glissé dans un corbillard. Il pleut et la prière est vite dite. La voiture file dans la nuit et arrive au bord d'un mur immense. Dernier passage, et c'est la liberté. Mais soudain, un éternuement sort du cercueil et c'est râpé. Bienvenue dans la première évasion de la série et ce ne sera pas la dernière.
Action, flingues et belles pépées. Serait-ce le programme annoncé ? Le tout avec pas mal de 3D qui techniquement tient la route grâce notamment grâce aux traits épais des contours des personnages et de leur look bien stylé. Entre le robot rigolo et grognon, l'homme loup, la slime qui peut se transformer en eau, la blonde au sale caractère et la brunette qui mène le tout, on sent que l'on est parti dans une série intéressante.
Nos trois héroïnes sont dans le civil, lycéennes à l'école Sainte Yushima, mais quand elles sont appelées en mission, elles se meuvent en « Extractors », en Libérateurs. Dans ce monde futuriste, chacun est cantonné dans son « cluster » et n'a pas le droit d'en sortir.

Equa, la brunette, peine à être amie avec la blonde et glaciale Félès, tandis que Martès, la jeune fille aux cheveux roses (slime aussi à ses heures perdues) lui voue une passion extrême, voire collante.
S'en est même un peu mièvre, mais c'est dans l'esprit du programme qui pousse les curseurs à fond, faisant par moment de ces personnages des poupées quasiment en plastique, tant elles sont dans le positif permanent. Bref avec Estab-Life: Great Escape, il ne faut pas se fier aux apparences et on le comprend rapidement. Chacune d'entre elles est très singulière. Si l'on a droit à des scènes typiques de lycée avec des conversations de copines, rien ne se passe normalement.

Leur prochain client est dans leur lycée et elles vont l'exfiltrer. Elles n'ont pas à juger son intention, s'il veut fuir et que cela garantit qu'il sera heureux ailleurs, alors elles font le job sans question malgré les dangers, même si cela fait fortement râler Félès. Elles vont aider Monsieur Yamada, qui se fiche de sa destination, mais n'en peut plus. Trop de pression. Il n'a aucun but et surtout il ne veut plus enseigner. Mais avant de partir, il doit signer le formulaire.

Voici une série qui démarre gentiment, et qui donne envie d'en voir plus.


en parler sur les forums |
mettre en favori/partager avec : short url

montrer la version originale [en] de cet article

retour à Le guide des anime du printemps 2022
La saison en avant-première: page d'accueil / archives