Yurei Deco
Episode 2

par Guillaume Lasvigne,
Voulez-vous définitivement définir votre édition comme Français ? oui

Comment cotez vous l'épisode 2 de
Yurei Deco ?
Note de la communauté : 3.9

Cette fois-ci, Yurei Deco est lancé, et bien lancé ! Si le premier épisode faisait office d'exposition impeccable à son univers, cette deuxième occurrence n'a pas le temps de niaiser. A la longue et haletante scène d'action occupant toute la première moitié, suite directe de la rencontre entre Berry/Hack et Fantôme Zéro, succède en effet une première plongée dans les velléités thématiques entrevues précédemment. Et comme nous l'avancions dans notre preview, cela ne passera pas par les dialogues. Il faut en revanche s'attarder sur nos propres sensations de spectateurs, sur cette ambivalence entre des décors d'aspect terne, voire crasseux et l'embellie apportée par les artefacts numériques qui s'y accolent. Il faut considérer cet empressement à devoir « réparer » le Deco de Berry, de même que sa – littérale – double vision du monde permise par son œil fonctionnel et son œil « cassé ». Il faut ensuite, naturellement, appréhender les conséquences du métier des parents de Berry, à savoir employés d'un comité de censure décidant des images (et de ce qui s'apparente à nos tweets) moralement acceptables.

Par sa pure mise en scène, parce qu'il a fait de nous le témoin sensitif et empathique de son héroïne (très belle séquence nocturne en fin d'épisode), Tomohisa Shimoyama questionne la notion même de « réalité ». Quelle est-elle dans un monde dotée de plusieurs couches de réel (la ville à l'état brut, les artefacts permis par le Deco, les super-espaces…), où le Deco et le « Système » donnent lieu à une vision du monde unique ? Si Berry doit réparer son œil dysfonctionnel, qui lui offre l'accès exclusif à une couche supplémentaire de réel, c'est moins par simple souci de « soin » que de la conformer de nouveau à un regard (et donc une pensée ?) accepté et partagé par tous.

De fait, difficile de ne pas attendre la suite avec impatience. Les mimiques de Berry, la direction artistique globale, le chara-design des sbires ou, bien sûr, ce nouveau personnage aux allures de rônin (qu'on croirait sorti de chez Leiji Matsumoto), ne sont que des éléments parmi tant d'autres qui contribuent à la réussite de ce Yurei Deco décidément prometteur.

Note :

Yurei Deco est diffusé sur Crunchyroll.


mettre en favori/partager avec : short url

retour à Yurei Deco
Critique d'épisode: page d'accueil / archives