Le guide des anime du printemps 2022
Dance Dance Danseur

Would you prefer to read this article in English? yes
Do you wish to permanently set your edition to Français? yes

Comment cotez vous l'épisode 1 de
Dance Dance Danseur ?
Community score: 3.9



Qu'est-ce que c'est ?

Junpei Murao était fasciné par le ballet lorsqu'il était enfant, mais a abandonné la danse après la mort de son père. Cependant, un jour, une élève transférée dans sa classe, Miyako Godai, remarque l'amour de Junpei pour le ballet et l'invite à danser avec elle. La jeune fille le pousse à reprendre cette activité et Junpei caresse à nouveau le rêve de devenir le meilleur danseur du monde. Il espère atteindre le niveau de Danseur Noble, celui qui permet de tenir le rôle du prince dans un ballet. Mais pour en arriver là, il faut être prêt à faire des sacrifices…

Dance Dance Danseur est diffusé sur Crunchyroll le vendredi à 20 h 45.


Comment était le premier épisode ?

Damien Hilaire
Note :

Une nouvelle adaptation de manga de danse ! Après Welcome to the Ballroom, réalisé par Production I.G, c'est au tour de MAPPA avec Dance Dance Danseur ! À la réalisation une tête plutôt connue et appréciée du studio, Munehisa Sakai. Si le nom ne vous dit rien, il s'agit du réalisateur de Zombie Land Saga. L'adaptation est signée Yoshimi Narita, scénariste de Yes Precure, Saint Seiya Omega et de Shikimori cette saison.
Pour le chara-design nous découvrons Hitomi Hasegawa, animatrice, directrice d'animation sur L'Attaque des Titans ou sur Kimi ni Todoke, sur lequel elle s'est un peu essayé au chara-design. Mais c'est sur Dance Dance Danseur qu'elle s'en retrouve pleinement en charge pour la première fois.

L'histoire de Dance Dance Danseur est relativement simple. Junpei est un lycéen athlétique qui jongle entre le club de football de l'école et celui de Jeet Kune Do en ville. Son père était cascadeur pour le cinéma et c'est de là que lui vient cette passion pour les sports de combat. Pourtant quand il était enfant, il s'était pris d'une fascination pour le ballet. Il était près à s'y essayer et malgré le manque de virilité de la pratique, son père avait fini par céder. Seulement il décède avant que Junpei ne s'y essaye. Ce dernier se résout à laisser tomber sans tenter l'aventure. Cherchant à devenir un bonhomme capable de soutenir sa famille dans cette épreuve douloureuse, il s'abîme dans le Jeet Kune Do afin d'affirmer sa virilité. Mais un jour le ballet lui revient tel un boomerang en pleine figure et le choix se pose de nouveau à lui.

C'est un titre qui est loin de ne parler que de danse. Alors évidemment c'est important mais il y a aussi tout un aspect sociologique dans le titre qui n'est pas à minoré. Dance Dance Danseur c'est un l'histoire d'un lycéen qui se détourne de ce qu'il aime par pression de l'entourage, la masculinité toxique, la peur de la féminité et du paraître aux yeux de la bande de copains.
Junpei est fort, on compte sur lui et peut-être un peu trop. Le gamin a beaucoup trop de responsabilité, il est écrasé par leur poids. Il ne sait pas dire non ni affirmer ce qu'il veut vraiment. Et ça aurait pu continuer longtemps comme ça si son crush Miyako ne l'avait pas poussé dans ses retranchements en l'amenant à l'école de ballet de sa mère. D'autant qu'il se met des obstacles tout seul ! Même sa famille se rend compte que Junpei n'est pas bien dans sa peau. Il nie l'évidence mais ça transpire.
C'est son environnement scolaire qui l'enferme dans une bulle très machiste, les filles c'est caca, on pue la transpi parce que nous on est des hommes des vrais. Mais est-ce que c'est vraiment ça être un homme ?

Sur l'écriture c'est déjà donc extrêmement prenant mais en plus de ça, la réalisation se permet de jolies envolées techniques, notamment sur les scènes de danse. Elle se classe sans trop de soucis dans le top 3 des séries les mieux animées de la saison. Si l'écriture reste aussi prenante ça pourrait être une des meilleures séries de l'année.


EmmaNouba
Note :

Peu sensible à la danse, encore plus si elle dite « classique », l'intérêt pour cette série ne semblait pas acquis. Et pourtant, il serait dommage de passer à côté, et l'adaptation du manga éponyme de la prolifique autrice, George Asakura, produite par MAPPA, entre sans aucun doute dans la catégorie série de qualité, et ce, par nature. Outre un chara-design très singulier (surtout au niveau des yeux) mais aussi assez charmant et délicat, signé Hitomi Hasegawa (Hal), la réalisation a été confiée à Munehisa Sakai (One Piece, le film 10) et le scénario est adapté par Yoshimi Narita (Glitter Force, Ashita no Nadja).

Quand s'ouvre le premier épisode. Junpei, un petit garçon, dort du sommeil du juste devant une représentation du Lac des cygnes. Quand arrive sur scène, un danseur, LE danseur, celui qui va lui ouvrir les yeux et lui donner des fourmis dans les pieds. L'homme semble voler et sa prestation va éveiller un désir dans le cœur du petit garçon : il veut intégrer le ballet. Il a vu sur scène des étoiles, un véritable feu d'artifice. Il veut en faire de même.
Mais en tant que garçon, comment assumer son attirance vers la danse classique ? En fait, il ne le fait pas. Et renonce enfant à son rêve.
Quand on le retrouve il est adolescent et ne rêve que de faire des arts martiaux. C'est devenu un jeune homme quelque peu vantard qui, pour épater la galerie, fait des bonds et sans s'en apercevoir il touche une corde sensible chez la belle Miyako. Comme tout adolescent qui se respecte, le garçon est un peu obsédé par les filles, non par celle-ci. Et quand la demoiselle débarque chez lui pour l'emmener dans le cours de danse que tient sa mère, il se laisse faire. Il faut dire qu'elle lui plaît, Miyako. Elle a surtout décelé son talent, celui que depuis que son père, l'homme de la famille, qui vénérait les arts martiaux, ne trouvait pas très intéressant. Depuis que ce dernier est mort, Junpei ne s'est plus autorisé à danser, il a mis cela sous un mouchoir. En hommage à son paternel, il est devenu l'homme, celui qui ne doit pas flancher. Pourtant, même s'il fait du sport, il ne retrouve jamais ces étoiles, celles qu'il a ressenti en voyant l'homme danser, celles qui commencent à apercevoir quand il reproduit dans sa chambre en cachette ce fameux passage de Don Quichotte.
Quand la professeure de danse, la mère de Miyako, l'inclut dans son cours, pour pouvoir participer à un concours de danse, il va même jusqu'à résister. Mais on sent bien qu'entre son attirance pour la belle, son envie de danser et sa gêne vis-à-vis de ses potes de football, le jeune homme va devoir se positionner. Et rapidement. Outre le fait qu'il ne veut pas tout sacrifier à cet art, il reste dans le passé et le souvenir de son père le bloque même si sa mère a bien compris que son fils était différent et qu'elle le pousse à laisser son talent s'épanouir, le conflit qu'il doit d'abord régler avant de mettre ses chaussons est avant tout intérieur. Il doit s'autoriser à danser et ce, malgré le regard des autres.


Joan Lainé
Note :

Immense mangaka officiant dans le shôjo et le jôsei, George Asakura a lancé sa plus longue série à ce jour en 2015 dans un magazine seinen. Il s'agit de Dance Dance Danseur, qui compte actuellement 23 tomes, et qui publié dans la revue Big Comic Spirits aux côtés de vedettes du manga comme Naoki Urasawa, Inio Asano ou encore Taiyô Matsumoto. Un autre manga issu de ce magazine est Ao Ashi, avec lequel Dance Dance Danseur partage deux autres points communs. En effet, les deux séries parlent de sport : si cette dernière est centrée sur la danse, comme son nom le laisse deviner, Ao Ashi parle de football. L'autre point commun est que les deux mangas sont adaptés en anime en même temps, c'est-à-dire maintenant, au printemps 2022.

L'anime Dance Dance Danseur est réalisé par Munehisa Sakai, qui est loin d'être un inconnu puisqu'il a dirigé plus d'une centaine d'épisodes de One Piece ainsi que le film Strong World. Il est aussi connu pour son travail de réalisation sur les anime Sailor Moon Crystal et Suite Precure. Au point biographique qui a son importance, il a fait le story-board de l'épisode 12 de l'excellent anime de patinage Yuri!!! on Ice, il connaît donc bien les disciplines artistiques. Produite au sein du studio MAPPA, qui enchaîne les très bonnes séries d'animation, Dance Dance Danseur a de quoi donner envie.

Enfant, Junpei Murao se prend de fascination pour un spectacle de danse classique, à tel point qu'il se lance dans la discipline. Mais à la suite du décès de son père, il devient l'homme de la maison. Puis en grandissant, ses camarades de classe remettent en cause sa virilité. Pour prouver qu'il est un homme, un vrai, il abandonne sa passion, se coupe les cheveux et se lance dans un sport de combat. Mais un jour, la jolie Miyako Godai remarque le talent de Junpei pour le ballet. Elle le convie chez elle, où sa mère donne des cours de danse classique. Guidé par les beaux yeux de sa camarade de classe, sa passion pour la danse commence à refaire surface...

Passion, virilité, amour, autant de thèmes qui s'entremêlent autour de la danse, discipline que Junpei comptait laisser à l'abandon à cause de la pression sociale.
Dès son premier épisode, Dance Dance Danseur se montre accrocheur avec un protagoniste haut en couleur, à la fois très intéressant et profond, tout en restant enjoué et instinctif. Miyako, l'autre personnage mis en avant, une mordue de danse, forme d'entrée de jeu une paire idéale avec Junpei tant sa passion est communicatrice. Si les personnages nous entraînent avec eux dans un magnifique ballet, tous les thèmes abordés s'avèrent aussi profonds que passionnants, notamment en ce qui concernent la masculinité et le fait de se demander ce qu'est vraiment un homme.
Entre la pression sociale et le deuil conduisant Junpei à vouloir marcher sur les traces de son père, ancien cascadeur dans des films d'action, le protagoniste rejette sa passion pour la danse. Et pourtant, même si aux yeux du monde cela manque de virilité, il a cette flamme qui brûle en lui. Et en nous montrant le lien entre l'individu et le monde qui l'entoure, la série est d'ores et déjà passionnante. D'autant plus qu'elle est superbement réalisée, que les scènes de danse sont magnifiques et qu'elles donnent envie de voir Junpei s'épanouir dans cette discipline.


en parler sur les forums |
mettre en favori/partager avec : short url

montrer la version originale [en] de cet article

cet article a été modifié depuis qu'il a été originalement posté; voir l'historique des changements.

retour à Le guide des anime du printemps 2022
La saison en avant-première: page d'accueil / archives